Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 septembre 2014 4 04 /09 /septembre /2014 15:53

Il y ’a des articles qu’on ne veut pas écrire. Leur rédaction vous parait lourde, difficile. Pour moi, c’est le cas de cet article. Je ne voulais pas rédiger un papier sur le décès de Ammi Ahmed Daouadji, Makhiche pour nous autres tablatis.

Il faut dire que nous connaissions tous, du moins notre génération – les sexagénaires- le défunt Ahmed Daouadji pour l’avoir souvent entendu jouer du t’bal dans nos fêtes. Lui et ses deux amis, Djeddou Mohamed dit Moha Salem et Dahmani Ali dit « cent kilos » étaient inséparables dans les années 1960 et 1970. A eux trois, ils formaient un orchestre pour égayer toutes les cérémonies ; mariages ou circoncisions. La belle, la très belle époque pour nous.

On avait projeté de lui rendre visite – M’Hamed Talbi, Moussa Kadi et moi-même, à l’occasion de l’Aid El Fitr. Hélas ! On ne l’a pas vu. Toujours ce petit quelque chose qui vous retient à la dernière minute ! Ce petit quelque chose qui vous empêche de rendre visite à votre père, à votre mère, à un parent, à un malade. On reporte à chaque fois oubliant toujours que nul n’est maître de son destin ! Et à chaque occasion ratée, on se fait le même serment : ne plus répéter la même erreur, à l’avenir !

Et c’est pour ces considérations qu’à l’annonce de sa mort, en ce lundi 1er septembre 2014, on avait eu, tous les trois, la même pensée : on ne lui avait pas rendu visite !

Allah Yarhmou ! Allah Yarhmou et quIl ne pardonne notre négligence !

Notre seule consolation, c’est qu’on savait qu’il a été, jusqu’aux derniers moments de sa vie, entouré de la plus grande affection des siens : son épouse et ses enfants adoptifs, Nacer et Lakhdar sans oublier leurs enfants, ses petits enfants en quelque sorte. Notre consolation, c’est qu’on ne l’avait pas oublié, de son vivant et nous avons tous à l’esprit les grands moments que nous avions partagé avec lui et sa famille en cette journée mémorable du 20 février 2014 où la population de Tablat lui avait rendu un grand hommage. Avant cela, je lui avait consacré, dans ce blog, un article le 31 octobre 2010 , presque 04 ans déjà !

Le nombre important de personnes qui l’avaient accompagné à sa dernière demeure est un témoignage du respect de beaucoup de tablatis envers ce centenaire qui nous a quittés et qui a rejoint son Créateur. Repose en paix Ammi Ahmed.

A Allah nous appartenons et à Allah nous retournons.

Qu’Allah prête longue vie aux autres « vieux » de Tablat.

Djamal Tidjani.

Ammi Ahmed Daouadji Allah Yarhmou  et son ami El Hadj BETTACHE ( Qu'Allah lui prête longue vie)

Ammi Ahmed Daouadji Allah Yarhmou et son ami El Hadj BETTACHE ( Qu'Allah lui prête longue vie)

Partager cet article

Repost 0
Administrateur du Blog
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Tablat, ma ville, le blog de tous les Tablatis
  • Tablat, ma ville, le blog de tous les Tablatis
  • : Tablat, ma ville : est un espace d'échange et de dialogue entre tous les tablatis.
  • Contact

Recherche

Liens