Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 20:20

Le samedi 30 avril 2016 , la ville de Tablat organisera le jubilé d'un de ses fils en la personne de Djamel Bouachaoui ( Allah Yerhmou) qui a joué au sein du club de foot ball - le MBTablat - en qualité de gardien de buts.

Pour ceux qui n'ont pas connu ce grand joueur, notre ami Kamel Meziane, en sa qualité d'ancien joueur et dirigeant du MBTablat, nous livre ci-dessous quelques détails sur la carrière de feu Djamel Bouachaoui.

" Djamel Bouaichaoui est né à Alger - Bab El Oued - en 1952, et est décédé d'une crise cardiaque en 1999 après une séance d’entrainement de maintien de la forme , juste après avoir pris son bain.

Ses parents sont originaires de Tablat plus exactement de la dechra de Sebt El Bellout, près de Baata ( wilaya de Médéa).

Ancien joueur du WABoufarik du temps de la splendeur de ce dernier avec ses célébrités tels que l’arrière central SELMI "téte d'or" ,le virevoltant et néanmoins international SMAIN,HAOUALI,TITTRI,MISSOURI,LAKEHAL,YOUSFI,ZENDER etc. Il avait à peine 20 ans lorsqu'il a été appelé à jouer en équipe nationale "A" entrainée, alors, par SAID AMARA aux cotés de OUCHENE et ABROUK.

SAID AMARA n'hésitera pas à le faire entrer pour suppléer l'husseindéen OUCHENE, blessé le soir d'un match « casse-cou » contre le MAROC où il brilla surtout à limiter les dégâts contre les FARAS,ACILA,MUSTAPHA,PITCHOU,BOUDJEMAA, FILLALI et autres LARBI ainsi que le gardien ALLAL and co.

Ensuite il ralliera l'équipe des "ALWANES" ,en l'occurrence l'USMA avec sa pléiade de joueurs de talent et cette constellation de superstars à l'image de ABDERRAHMANE ,MEZIANI (ALLAH yechfih), BERROUDJI,CHALABI,ZERIBET,ABDOUCHE,BRANCI, ALLIK,DEBBAH et KEDDOU (allah yarhamhoum),LAALA,.

C'était de grands joueurs au crépuscule de leur carrière mais qui conservaient toujours de beaux restes

IL faut dire aussi que Djamel , de par la « qualité » et la « force » de son talent , a su s'imposer aux cotés de ces ténors ce qui était loin d’être une simple sinécure. Il connaitra avec l’Usma plus de déboires que de joies surtout en coupe et fût profondément touché par la dernière qu'il perdit en 1980 face à l'Entente de Sétif sur le score de 1 but à 0 alors que l'USMA était ,comme d’habitude ,le super favori.

Néanmoins l'équipe se rattrapa la saison suivante avec la venue comme entraineur d'un grand Monsieur en la personne de ALI BENFEDDAH, l'enfant terrible de "HAD EL-REBAIYA " du coté de SOUAGUI .Il gagna le pari d'offrir à l'USMA cette dame coupe que le club de SOUSTARA courtisait déjà depuis 1968 et à qui elle aura tourné le dos par 8 fois.

BOUAICHAOUI faisait partie de cet effectif gagnant que composaient les GUEDIOURA-père, BETROUNI, le transfuge mouloudéen, l'ex-belcourtois M'HAMED TALBI (krappa), les annabis RABET et ALI-MESSAOUD etc.

Vint le tour de TABLAT de profiter de ses services. L'appel du cœur aidant, ce fils de la région intégra le MENACERIA de TABLAT ( MBT ) en 1982.

Il donnera la pleine mesure de son talent de gardien de buts car TIDJANI ABDELKADER, le président du MBT l’aida à acquérir un logement alors qu’il était menacé d'une expulsion de celui que lui louait l'USMA vu qu'il a été libéré du club .Il avait eu beaucoup de sollicitations à l'époque de la part de plusieurs clubs plus ou moins huppés mais son choix se porta pour le MBT. La venue , comme entraineur , de ANWAR BACHTA, boosta le MBT à jouer les premiers rôles avec aussi le renforcement par des joueurs de valeur tels que YACEF (USMA),YOUSFI (MCA),YERMECHE "barabas" USMA et MCA),BENAISSA (usma),AOULMI USMA),SI KADDOUR (MCA), BELKORISSAT (Allah Yarhmou) de l’USMBA.

DJAMEL BOUAICHAOUI s'illustra avec brio au cours de cette saison 1982 s’avéra, pour le MBT, une année d'apprentissage des arcanes des coulisses mais surtout à ses dépends puisque terminant la saison 1er au classement général et ne fût départagé qu'au goal-average simple (1 à 0 pour le MBT à l'aller et 0 à 2 pour Blida au retour) au profit de l'USM Blida.

Cette saison a aussi connu une valse de cinq entraineurs, ce qui a influé négativement sur le rendement de l'équipe dans certains matchs. Après BACHTA il y a eu BELLAMINE jr, HAMID MADANI et SAADANE pour terminer les 8 derniers matchs et rattraper ainsi le retard cumulé sur l’USM BLIDA.

La qualité des prestations de l'équipe et la fin époustouflante effectuées à la fin de cette saison 1982/1983 incita l'ensemble des joueurs à rempiler pour la saison suivante et, à leur tête, DJAMEL BOUAICHAOUI témoignant ainsi sa gratitude envers celui qui l’avait aidé dans les moments difficiles et ce sans la signature de contrat avec le MBT.La saison 1983/1984 fût pour BOUAICHAOUI et le MBT fructueuse et a vu le club cher à ABDELKADER TIDJANI (ALLAH yarhmou) sacré champion et obtint haut la main son accession en NATIONALE 2 , l'antichambre de l'élite. BOUAICAHOUI a grandement coopéré à ce couronnement, apportant toute sa classe ,son brio et surtout son expérience au service du collectif.

Son immense expérience allait encore compter en cette saison 1984/1985 pour le MBT et sa présence parmi les grosses cylindrées telels que l'USMA,,la DNCAlger, l'OMédéa, l'USMBlida, le SKAF, l'ARBAA, l'ESMKoléa ou la JSEBiar.....les ténors de l'époque quoi !

BOUAICHAOUI s'illustra de fort belle manière en dépit de la forte concurrence des autres gardiens de l’époque, à savoir KEBDI et MED KESRAOUI.

La lune de miel entre Djamel et le MBT prit fin en ce début de saison 1985/1986

Pour des raisons multiples notamment la politique de rajeunissement des effectifs adoptée par les dirigeants de l'époque, Djamel a opté pour le NEDJM de BERROUAGHIA où un autre challenge l'attendait : celui de faire accéder le club en NATIONALE 2, objectif qui ne tarda pas à se réaliser

Le club cher à si MOHAMED BOUSMAHA, connu sous d'autres cieux par le surnom de maoudjahid "SI MOHAMED BERROUAGHIA" ,ne tarda pas à afficher ses prétentions .

Il réalisa enfin ce rêve qui le fera sortir du purgatoire des divisions inférieures ,s'imposa et accéda finalement en NATIONALE 2.

Djamel apporta ,bien sùr, sa touche et sa contribution en dépit de son âge. il avait, au passage, retrouvé son ancien comparse en la personne de ZOUBIR MAAZIZ avec qui il avait partagé des joies avec le MBTablat.

Il prit sa retraite en apothéose qu’il partagea avec les siens et sa petite famille lorsque le destin et la fatalité le rattrapa un soir alors qu’il était assis devant sa télé, après un footing et quelques exercices physiques. Il succomba à une crise cardiaque foudroyante et impardonnable.

ALLAH YARHMOU

inna lillah wa inna ilayhi radjioune

Ce fût un modèle de sérieux et d'abnégation dans le travail ainsi qu'un homme exemplaire dans sa conduite et son quotidien" .

Kamel Meziane.

Partager cet article

Repost 0
Administrateur du Blog
commenter cet article

commentaires

Tm 01/05/2016 21:47

Felicitation organisateur et merci de tout mon coeur vous sur la bonne route pour votre ville ne baissez pas les bras

Présentation

  • : Tablat, ma ville, le blog de tous les Tablatis
  • Tablat, ma ville, le blog de tous les Tablatis
  • : Tablat, ma ville : est un espace d'échange et de dialogue entre tous les tablatis.
  • Contact

Recherche

Liens