Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
19 juillet 2011 2 19 /07 /juillet /2011 12:39

Maintenant que l'année scolaire 2010-2011 s'est achevée dans la joie, pour les uns (les heureux élus aux examens) ou dans la tristesse et l'amertume, pour les autres ( les recalés......qui ne doivent d'ailleurs jamais perdre espoir), et que nos parents ne vivent plus ce stress intense d'avant....les examens, nous pouvons leur demander de nous faire revivre un peu de leur passé scolaire.

Un ancien élève , Tahar Zeghouani, pour ne pas le nommer, nous a remis des photos de classe du temps de Hales Mohamed.

Selon les dires de notre ami Tahar, parmi ces élèves, nombreux sont ceux qui ont rejoint le maquis entre 1954 et 1962 et qui sont tombés au champs d'honneur. Allah Yarham Echouhada. D'autres nous ont également quittés, entre temps. Allah Yarhamhoum.

Il est à remarquer l'extrême pauvreté qui se dégage de la tenue vestimentaire de certains élèves qui ont eu , du reste, la chance d'être scolarisés. Il est facile, d'ailleurs de reconnaître les "français" et les "indigènes" comme "ils" disaient.

Noublions pas qu'à l'époque, en Algérie, et jusqu'au milieu des années 1950, rares étaient ceux qui pouvaient dépasser le cycle des études primaires. Le passage pour la 6ème était réservé aux français et à quelques "nantis", fils de notables, de fonctionnaires ou dont les parents avaient une profession libérale.

A l'occasion de cet article, nous faisons appel à nos ainés pour nous renseigner sur l'identité de ces élèves d'un autre âge qui sont, pour certains, devenus grands pères ou même arrières grands pères !

Mais en définitive, la question qui gagnerait à être débattue n'est pas tant l'identité des élèves posant, pour la postérité sur ces photos, mais la connaissance des jeunes d'aujourd'hui sur l'histoire de notre pays et sur les conditions sociales qui prévalaient du temps du colonialisme. Beaucoup de jeunes sont nés après l'indépendance et vivent, non pas dans l'opulence,loin s'en faut, mais Alhamdoulillah dans une certaine aisance...............connaissent-ils leur histoire? Ont-ils appris dans quelles conditions ont vécu leurs parents?

Le débat est ouvert pour ceux qui veulent partager leur avis et surtout leurs connaissances sur le sujet.

img085-jpg

Ils étaient 48 élèves.........................img087-jpg

Là, la classe était réduite à 32 élèves uniquement........................

photo-corrigee.jpg

Cette photo a été endommagée. Malheureusement certains visages ne figurent plus .Dommage, à moins que d'autres personnes possèdent la même photo. On se ferait un plaisir de remplacer celle-ci !

Partager cet article

Repost 0
Administrateur du Blog
commenter cet article

commentaires

Noureddine HELLAL 15/01/2017 23:45

Salam
Est ce quelqu'un peut me renseigner sur un ancien pote du lycée el ghazali sour el ghozlane que je n'ai pas vu depuis 1974 c'est Ferai lounes qui a été cameraman la tv emission al ardh oua elfellah , très reconnaissant de m'aider à le contacter
BaraqAllahou fiqoum
Noureddine hellal

l'historien 17/01/2012 19:03

Notre prof aimé Tahar Tahraoui est décédé -Allah yerhmou_à Guelma, sa ville d'adoption en tant que haut cadre dans une banque nationale.Il a succombé ,lui qui a tant donné,après avoir lu son
courrier qu'il attendait avec impatience ,une nomination en tant que directeur departemental,il a reçu par contre sa mise à la retraite.coup fatal.on aimerait bien que ses enfants se manifestent
pour nous parler de lui.
ps: à notre ami l'écrivain: un ami commun a cherché à te joindre et a appelé le CCF d'Alger pour avoir de tes nouvelles lors de ton dernier passage,malheureusement.

Administrateur du Blog 17/01/2012 20:07



L'historien, il y a une personne qui était souvent en contact avec feu Tahar Tahraoui ( en dehors de sa propre famille), c'est notre grand frère Tahar Zeghouani. Justement, il lui rendait visite
à Guelma.



Mohamed Kacimi 16/01/2012 13:36

j'ai passé avec ma famille des années de rêve à Tablat où mon père était inspecteur de l'enseignement entre 69 et 73. j'ai reconnu avec beaucoup d'émotion des gens comme le professeur Hadjem,
Mestoui ou Monsieur Ghaffar. Nous avons eu mes collègues et moi de 6 ème, un professeur extraordinaire, Monsieur Tahraoui, un passionné de Rimbaud et de Maupassant à qui je dois ma vocation
littéraire, j'aimerais bien savoir ce qu'il est devenu. Brava pour le site. De mes camarades de classe je n'ai reconnu que Fazo Sellali. Merci Mohamed Kacimi. Paris le 16 janvier

Djamal Tidjani 16/01/2012 13:43



Cher Mohamed Kacimi,


Je me souviens bien de ton père , Allahyarhmou. Le poète et professeur Tahar Tahraoui est décédé il y a de cela quelques années , Allah yarhmou.


Bien à toi et au plaisir de te lire dans notre blog



MOHAMED 22/07/2011 16:21


Y A QUELQU'UN ........

ou sont ceux qui ont tendance a donné des leçons aux gens qui critiquent , ou sont ceux ces gens qui ont le doigt a la gachétte et prés aux tirs ou sont ces gens qui parlent trop pour leur ville
sans riens faire. ah.. j'ai oublier , ils sont au bord de la mer , hé oui .. au bord de la mer .... les yeux masqués avec une banderole troué . , il vous reste une semaine mes amis le mois sacré et
proche avec une petite douche et hope.. on efface tout.....


l'historiste 20/07/2011 23:24


30 décembre 1887: école mixte de tablat.


Administrateur du Blog 21/07/2011 09:02



C'est tout, l'historiste ! Encore quelques efforts....................de mémoire !!!



Présentation

  • : Tablat, ma ville, le blog de tous les Tablatis
  • Tablat, ma ville, le blog de tous les Tablatis
  • : Tablat, ma ville : est un espace d'échange et de dialogue entre tous les tablatis.
  • Contact

Recherche

Liens