Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 août 2011 1 22 /08 /août /2011 11:56

 

114.jpg

Au 15 ème kilomètre, on s'arrête aux environs de Bouhmama .........................et la " belle" faute d'orthographe pour le " musé"

113.jpg

Pourquoi ce foisonnement de plaques !

Partager cet article

Repost 0
Administrateur du Blog
commenter cet article

commentaires

kamal 10/12/2016 13:07

bonjour a tous les participants
je croix que la region de tourtatsine manque d'archives
j'aimerais bien que les membres de ce forums approfondient leurs recherches pour le bien de tous le monde

MOHAMED 23/08/2011 17:57


mes amis la difference c'est 2 kms seulements
l'erreure est sur la plaque de publicitaire et non les plaques de signalisation routiers afin de ne pas blamer les services techniques de cet regions


Administrateur du Blog 24/08/2011 02:14



C'est vrai, Mohamed.



citoyen 23/08/2011 16:20


Lalla Fatma N'soumer

Message Admin le Mar 4 Mar - 15:50
Médéa : Restauration de l’ancien refuge de Lalla Fathma N’Soumer à El-Aissaouia

La restauration de la zaouïa Aissaouia, dans la commune d’El-Aissaouia, à 120 km à l’est de Médéa, ancien refuge de l’héroïne de la résistance populaire, Lalla Fathma N’Soumer, devrait être achevée
au cours du deuxième trimestre 2008, a-t-on appris auprès de la direction de la culture.
L’opération de mise en valeur de ce patrimoine historique qui a subi des dégradations importantes au cours de la dernière décennie, a nécessité une enveloppe de 10 millions de dinars, dégagée pour
le financement des travaux de restauration de la zaouïa et la réhabilitation du cimetière où était enterrée l’héroïne, a précisé la même source.
Au terme de sa réhabilitation, qui prévoit la restitution à l’identique de l’ensemble des espaces constituant l’ancienne Zaouïa ou à séjourné Lalla Fathma N’Soumer, durant son exil interne, le site
en question abritera un musée dédié à la mémoire de Fathma N’Soumer, renfermant certains des objets personnels de la martyr et des manuscrits retraçant son séjour dans la région, provenant de
collections privées, et une salle coranique pour préserver la vocation d’origine de ce lieu de culte ancestral.
Le plan de restauration, redessiné par un bureau d’études ayant déjà réalisé les études de plusieurs sites historiques dans la wilaya, parmi lesquels le plan de restauration de la maison de l’Emir
Abdelkader, le mausolée de Sidi Sahraoui, les ruines d’Achir et le Fortin de M’sallah, prévoit également la réalisation de travaux de réhabilitation du mausolée du fondateur de la zaouïa
"El-Aissaouia", ainsi que l’ancienne salle funéraire et les espaces annexes mis à la disposition des visiteurs.
Pourchassée par le corps expéditionnaire du maréchal Randon, Lalla Fathma N’Soumer quitte la Kabylie et vint se réfugier, à partir de 1857, dans la région de Souk Larbaa, où elle est accueillie
avec les honneurs par la communauté de aârch Beni-Slimane.
Elle se déplaça, peu de temps après, accompagnée de quelques-uns de ses fidèles, vers Tourtatine, un hameau enclavé à l’intérieur du massif forestier d’El-Aissaouia, à l’ouest de Tablat, siège
d’une importante Zaouïa, dirigée par El Bey Mahiedine Et Tahar, Cadi et cheikh de la Zaouïa El-Aissaouia.
Elle trouva gîte et protection auprès de cette confrérie religieuse jusqu’à sa mort en 1863, et a été enterrée au cimetière de Sidi Abdallah, situé non loin de son lieu de refuge.
Ses cendres ont été transférés, le 29 octobre 1994, au carré des martyrs d’El-Alia, à Alger.
22-02-2008 El MOUDJAHID


bahous 23/08/2011 00:46


Même si la langue officielle est l'arabe,on ne fait ce genre de faute et de plus sur une plaque publicitaire.
Quelle est la bonne distance 15 ou 17 kms?


l'historiste 22/08/2011 21:53


3AR ALIKOUM YA OULED TOURTSATSINE! .Lalla fatma ne s'est pas réfugiée chez nous mais remise comme prisonnière et exilée de sa kabylie natale par l'occupant français au bachagha mahieddine qui fut
décoré de la légion d'honneur pour avoir combattu la résistance kabyle à coté des troupes françaises.


Mahieddine 04/02/2015 23:45

je confirme et je vous remercie énormément

bms 10/09/2014 00:01

arreter de dire des sautises lalla fatma a ete arreter a aumal sou el ghozlane par le colonel youssouf , il la remis au general du rondant, le bey mahieddine tahar a payer une rancon pour la sauver , pourquoi vous deformier l'histoire,vous avez oublier que le bey mahieddine a combatus les francais en 1842 dans la bataille de belghoube ou fus tuer le colonel le blanc bey mahieddine avez 8000 hommes et les francais ete 35000 hommes avec l'artillerie lle bey mahieddine fut blesser et c'est ainsi que le marechal bugeaud avais de la sympatis pour le bey et la renomer a son poste ya une lettre du marechal bugeaud dont je possede cette lettre ou a paris ils ont refuser sa nomination,arreter de deformer l'histoire, au quel plusieurs descandant de cette famille, ont ete des moudjahidine,et des martyrs je vou site un cas mahieddine tahar comissaire politique fus tuer a l'arbaa sous les tortures des paras,un autre mihiedddine ahmed officier du malg, anciens haut fonctionaire de l'etat a l'epoque de boumediene,la famille mahieddine sont des,ils ont remis 28 fusilles a la revolution,ets aucun membre de cette famille na ete toucher par l'arme de liberation national bien que des colonel de LALN, encore en vie peuvent temoigner monsieur ya bien aussi un ex genaral de la DRS je ne peut citer son nom M S A en vie arreter slvp de deformer l'histoire cette famille honorable , un petit fils des mahieddines respecter cette famille monsieur merci

Administrateur du Blog 23/08/2011 11:53



Voyons, l'historiste, les Ouled Tourtatsine ( j'aurais préféré El Aîssaouia) n'ont rien à voir - ni de près ni de loin -avec l'exil , l'emprisonnement et  la mort de cette héroîne
nationale.Malheureusement, et sauf erreur de ma part, on n'a pas d'écrits relatant la vie -ô combien austère infligée à Lalla Fatma Nsoumer et les membres de sa famille exilés avec elle.Je sais
qu'il y a des vieux de la zaouia qui ont hérité de quelque témoignages oraux de leur parents mais cela est insuffisant.


Concernant le bachaga Mahieddine, il faudrait préciser de quel Mahieddine il s'agit et ne pas jeter l'anathème sur toute la famille Mahieddine de la zaouia de Tourtatsine, famille dont certains
membres ont été, effectivement, du côté du colonialisme alors que d'autres ont tout donné à la Révolution de novembre 1954.


En voulant " manchardiser" sur une plaque de signalisation routière, on retombe sur un point de notre histoire, c'est bien de ta part, l'historiste..........qui sera, inchallah, un jour un
véritable historien pour nous éclairer de ses connaissances.



Présentation

  • : Tablat, ma ville, le blog de tous les Tablatis
  • Tablat, ma ville, le blog de tous les Tablatis
  • : Tablat, ma ville : est un espace d'échange et de dialogue entre tous les tablatis.
  • Contact

Recherche

Liens