Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
13 décembre 2010 1 13 /12 /décembre /2010 23:10

Bonjour,

J'ai trouvé un ensemble d'articles déjà parus dans l'ancien site sur dzblog. Je publi ci après un article du beau vieux temps (30 avril 2008) où nous arrivions à plus de 100 commentaires par article.

 

Bonne lecture

 

A+

 

Kamel

 

 

 

Mercredi 30 Avril 2008

Bonjour tous le monde


Je vous propose ce sujet a vous de voir???


 QUELLES sont les origines des tabaltis ????


QUAND a t-elle été créé? par qui? qui sont les premiers habitants?

 

Tablatia

 
publié par Kamel BOUKHALFA dans: Tablat
Recommander

Commentaires

bonjour tous le monde


Je vous propose ce sujet a vous de voir???


 QUELLES sont les origines des tabaltis ????


QUAND a t'elle été créé? par qui? qui sont les premiers habitant?


 

Commentaire n° 1 posté par: Tablatia le 30/04/2008 - 11:34:35

Essalem aleikoum. Je vous propose se que j'ai trouvé sur la toile. Je n'ai fait que du copier-coller.


"Voici une petite introduction sur le sujet: tablat ville remonte a 1876 ou les francais , pour atteindre le sud ont pose la premiere pierre de tablat ville. c'est donc un village de colonisation. la construction de la route l'arba -tablat a commence en 1850. ceci pour la ville .... la region de tablat (cad les dechras ) a une histoire beaucoup plus ancienne. c'est d'abord un comptoir romain (il reste parait t-il des traces ...) cela remonte doc a 25ajc jusqu'a 455apresjc(l'epoque des romains...). mais les habitants de tablat ont une origine qui remonte plus loin encore .... commencons par la tribu berbere des senhadjas qui se decomposent en 9 tribus 1-les chertas 2-les lemtounas 3-les messoufas 4-les gudelas 5-les les telkatas 6-les mendacas 7-les andjefa 8-les beni ouareth 9-les hicens de ces 9 tribus l(origines des tablatis se trouvent au niveau de la tribu lemtouma qui se decomposent encore en 9 tribus 1-les metennan 2-les ouanougha 3-les beni otmane 4-les beni mezghana 5-les beni djad 6-les tellata 7-les botouia 8-les beni aifoun 9-les beni khellil notez la tribu 3"les beni otmane" une des dechras de la region de tablat et continuons la tribus N°4,les beni mezghana sont compses de plusieurs autres tribus dont les beni slimane (oui beni slimane actuelle) la tribus de beni slimane est elle meme composé de : 1-les bochat 2-les fislas 3-les el ouazan 4-les tourtasines 5-les mezghana 6-les cheurfas 7-les tablatis voila , rapidement l'origine des tablatis les tribus les plus marquantes de tablat sont : les beni djoglal les bekars ...... a cela ajouter les tribus juives installées depuis l'antiquite dans les environs de tablat ".


Reste à confirmer ou à infirmer. Avis aux spécialistes.

Commentaire n° 2 posté par: Roots le 30/04/2008 - 12:37:32

salam alikoum


ce que j'ai pu comprendre qu'on  fait partie de beni djad comme meme( les mangeurs des oignons comme on dit chez nous).


mais d'aprés mes recherches ,c'est une tribu s'est composée d'un mélange entre des berberes et des arabes .ce mélange a donné naissante à une race humaine douée d'intelligence et de nervosité en meme temps(beche nzoukhou chwiya). en effet  le secteur de beni djad touche : LAKHDARIA, GAROUMA,EL KADIRIA,BOUIRA et tablat.


je ne suis pas spécialite .je peux me trompé.


a bientot les ami(es)

Commentaire n° 3 posté par: la ville le 30/04/2008 - 14:27:19

slt la ville


je te confirme que nous sommes intéligents et nérveu (faux calme), comment ta pu découvrir ça? 


 

Commentaire n° 4 posté par: ninou le 30/04/2008 - 16:02:42

il y a de la digression dans l'air. Notre sujet est-il historique, anthropologique ou tout ce qui peut faire avancer le chmilblik?

Commentaire n° 5 posté par: Roots le 30/04/2008 - 16:48:07

je me corrige  douée d'intelligence et de nature nerveuse


le français est un domaine vaste

Commentaire n° 6 posté par: la ville le 30/04/2008 - 17:34:11

cher ninou


les intelligents sont entraine de construire des navettes spaciales et nous entraine de remplir l'eau dans des jerricanes


il ya du chemain à parcourir mon frere n'est ce pas !!


donc  restant  avec beni djad et les oignons jusqu'a que le soleil se lèvera  sur nous tous inchallah.

Commentaire n° 7 posté par: la ville le 30/04/2008 - 23:27:44
bonjour,

L'information postée par Roots (racines?) par le copier coller existe effectivement sur un autre site consacré à Tablat.

Je ne mets nullement en doute la multitude d'informations concernant les différentes tribus ayant composé les populations successives de notre région mais il serait intéressant d'avoir accès à des écrits ou, à tout le moins, connaitre la source documentaire ayant permis la rédaction de l'article en question.

Le sujet est très intéressant mais il me semble que personne (à part la contribution de Roots) n'ait creusé la question. N' y aurait il pas des archives quelque part (APC, Daira, Wilaya ou un quelconque ministère ?)
Les recherches sur Internet n'ont apparemment rien donné.

Cherchons encore davantage pour écrire l'histoire d notre ville et, partant, de toute notre région pour pouvoir léguer quelque chose d'utile à nos enfants.
Commentaire n° 8 posté par: djamal tidjani le 01/05/2008 - 16:19:50
Salam aleykoum, Mon cher Djamel,il y a une vingtaine d'années (en 1988) j'avais pris en stop (à l'Arba) le père de notre compatriote Mahieddine Touhami qui exerçait à Rouiba (Sonacome). Nous avions discuté en cours de route et abordé la question relative à l'origine des familles de Tablat.Il avait porté à ma connaissance qu'il possédait un livre datant de l'époque ottomane sur lequel figurait les origines de très nombreuses familles éparpillées en divers coins de l'Algérie. Il avait fait la promesse de me prêter ce document historique d'une valeur inestimable mais malheureusement on ne s'était pas revu et je n'ai pas pu avoir entre les mains cet ouvrage qui m'aurait permi d'en savoir plus sur les origines des familles établies en diverses régions de l'Algérie (en vérité ce sont celles de Tablat et ses environs vers lesquelles allaient mes préférences).
Commentaire n° 9 posté par: Ayman(site web) le 01/05/2008 - 18:39:53
ASSALAM ALAIKOUM DJAMIAANE,

Salut, Merzak.

Je me doutais bien qu'il devait y avoir quelqu'un qui détiendrait un fonds documentaire sur notre région.

Ammi Mohamed est un ami. Je ne manquerai pas d lui rendre visite la prochaine fois que je "monterai" au" bled", c'est à dire la semaine prochaine, inchallah. J'espère que ce livre n'a pas disparu, entre temps.
Ah ! ce trajet Tablat - Alger et vice versa!!! Tu te rappelles, Merzak? c'était le bon vieux temps où on se retrouvait tous, au petit matin, qui dans le café de Khiat, qui dans celui de Lakhdar Benarab pour déguster le premier café express de la journée et, ensuite, les discussions pleines de cocasseries jusq'à Alger. Et le soir, rebelote!!! Chaque chauffeur de bus avait sa particularité, sa personnalité....et ses habitudes bonnes ou mauvaises.
C'était un itinéraire qui m'avait permis de faire la connaissance de beaucoup de Tablatis, des gens que je ne connaissais que de visage car n'habitant pas la ville mais les douars environnants).
Il y avait même certains qui oubliaient de descendre à Tablat et qui continuaient, en pleine nuit, jusqu'à El Azizia!!! Suivez mon regard!
Je crois que le prochain sujet serait le problème des transports à Tablat avant, pendant et après la guerre de l'indépendance. La concurrence y était vive entre les arabes (Transport Rezig et Transport Sahnoun et Kahlaîne- tchaklala ,d'une part et les compagnies françaises (Satac et Floriat, je crois) d'autre part.
A +
Commentaire n° 10 posté par: djamal tidjani le 01/05/2008 - 20:03:01

Salam alikoum Ya nass Tablat.


Tout à d'abord je tiens à remercier et à feliciter celui qui a crée ce site que je trouve trés interessant parce qu'il constitue sans doute un trait d'union entre tous les Tablatis dispersés dans les quatres coins du globe terrestre.


Eh bien ! je viens de trouver un roman qui s'intitule "Chronique des déracinés de la mitidja" dans une bibliotheque à Alger.L'auteur de ce roman s'appelle Hadjil qui est un ecrivain Algérien.Dans ce  roman l’auteur nous trace l’histoire de la région de Tablat aux premiers temps de l'avenement du colonialisme Français à travers la vie quotidienne des habitants de Tablat qui vivaient et possaidaient des terres à la mitidja.Ayant  eté depossedés de leurs terres ,ces habitants ont fuit la mitidja et se sont  stabilisés à Tablat.C'est un bon roman que j'essayerai de le transferer en format numérique et l'envoyer à l'administrateur de ce site pour le mettre à la disposition des Tablatis.


Je dédierai ce roman surtout à notre illustre ingenieur-entrepreneur Ali Zeghouani et son frere , le celebre lebban de Tablat Djamel (j'adore  votre raib ya Djemal).


à bientot

Commentaire n° 11 posté par: Ferrai Hamid le 01/05/2008 - 20:31:50

je dis à mon frére et ami ninou ce que t'as oublie du rapport intelligence/nervosité c'est qu'une personne nerveuse ne peut rien faire sur la longueur meme si elle est intelligente


et l'histoire des oignons c'était pour rire


revenant au sujet qui ne intéresse l'histoire de tablat , une fois j'étais à la fac de BEN AKNOUN pour voir des ami et j'ai concontré qlq'un qui m'a demander de quel origine je suis?j'ai répondu de TABLAT ,il m'a dit tu es djadi ,j'ai la senti sur le coup comme une insulte mais il m'a vite répondu que c'est n'est pas une insulte et il m'a raconté l'histoire que j'ai cité au commentaire n=3


en me rajoutant que dans la grande kabylie ils ya des "mrabetines" qu'ils n'ont pas voulu de ce mélange et vis versa coté arabes en partant de tablat vers le sud.


et que l'histoire est mentionné dans une thése de magistére ou doctorat ,le sujet est autour de l'histoire coloniale et les tribus (je ne sais pas dans quelle fac à alger je ne me rappelle pas


est que c'est toute l'histoire surement non est-il un rapport ?


au étudiant(es) tablati(es) de creusé au tour du sujet et faire des recherches pour nous confirmer ou infirmer


sinon comment en justifie les présences des noms berbéres dans nos dechours (talarzag,talakadar,tala saada,thagerbouste,tilmathine,thaghzoulte,gharzamoune....ect


est-il un lien entre z'mala et al amir abderkader? quand et comment?


est-il un lien entre mezghana (srayat) et mezghana(alger) et abdelrahmene elthaalibi,


tant de question  sans réponse , a vous les tablati(es)  le sujet est trés passionnant


a bientot les ami(es)


 

Commentaire n° 12 posté par: la ville le 02/05/2008 - 11:54:31
Salam aleykoum, Et voila encore quelques informations sur Tablat mon cher Abdelhamid et j'espère cette fois que tu ne me traitera pas d'historien (lol). Il faut rappeler que Tablat ne constituait pas à l'époque uniquement un village mais une circonscription administrative importante. Elle était l'une des communes mixtes de l'arrondissement d'Alger.Son étendue couvrait un immense territoire allant de Béni-Misra (Blida) à Sour-El-Ghozlane "Aumale" anciennement et d'El-Omaria "Champlain" à Lakhdaria "Palestro". Cette commune était gérée par un administrateur appelé en terme arabe "al-khelifa" (dans les années 1940 il était appelé "el-hakem") qui avait sous ses ordres des Caids. Devenue vers 1957 sous-préfecture rattachée à la Préfecture (Wilaya) de Médéa,elle englobait les 11 communes suivantes : Tablat,Mihoub,Maghraoua,Betam,Tourtatsine,Bahata,El-Ouzana,El-Euch,Tchaif,Ziana et Souagui. Un découpage effectué plus tard a permi de regrouper des communes en une seule.Betam,Mihoub et Maghraoua formèrent la commune d'El-Azizia.Celles de Tourtatsine,Bahata et El-Ouzana la commune d'El-Aissaouia.Celles de Tchaif et El-Euch la commune de Béni-Slimane et celles de Ziana et Souaghi la commune de Souagui. Les registres d'état-civil de toutes ces communes étaient centralisés au niveau d'un bureau situé au niveau de la Sous-Préfecture (Daira) jusque dans les années 1970. Tablat n'a pas bénéficié des ressources importantes engendrées par les productions céréalières de la plaine de Béni-Slimane.Des quantités importantes en blé étaient récoltées par la CAPER (Caisse d'accession à la proprieté et à l'exploitation rurale) puis transférées vers les silos de la SAP (Société agricole de prévoyance) sise à Tablat.On l'appelait en arabe "eddouk" et il a fait faillite depuis. Le blé et autres produits céréaliers de première qualité étaient acheminés vers les ports et exportés vers la métropole française. Après l'indépendance,les terres de la CAPER furent nationalisées et confiées au secteur autogéré.Deux comités de gestion s'attribuerent ces terres.Le comité de gestion "Si Rabah" et le comité de gestion "Si Lakhdar". Tablat constituait une sorte de localité administrative et une escale importante entre la capitale et le Sud.On y trouvait les rouages étatiques et les citadins qui résidaient dans le village étaient les fonctionnaires qui occupaient des postes administratifs. Cependant,le village était très animé avec la présence des habitants des décheras environnantes situées à quelques encablures du centre comme par exemple,Naâmine,El-Mouchen,Béni-Djoghlal,Ouled-Sassi,Zemala,Hamam-Touensa,Chelaibia,etc... Ce n'étaient ni de véritables montagnards ou campagnards,ni des citadins à part entière.Une bonne partie d'entre eux venaient écouler les produits de leur maraichage et en même temps s'approvisionner en alimentation générale (café,sucre,huile,pétrole,sel,etc...). Exceptées quelques familles,la majorité de celles qui vivaient au chef-lieu avaient des liens familiaux avec celles de la campagne si je puis ainsi dire. D'ailleurs à ce jour,nous constatons que dans leur quasi-majorité les habitants de la ville sont issus des environs immédiats du centre-ville. C'est pourquoi,pour ceux et celles qui s'intéressent aux origines des Tablatis,je pense que les habitants de cette région (il faudra axer les recherches sur les douars et décheras car ce n'est qu'après l'invasion et l'occupation française que le village a été crée.Or il se trouve que les habitants de Tablat étaient implantés depuis fort longtemps dans ces localités).
Commentaire n° 13 posté par: Ayman(site web) le 02/05/2008 - 17:20:09

MERZAK, tu n'es pas un historien, c'est trop peu. Mais vraiment ,tu as des connaissances  encyclopediques.


MERZAK= Centre des Archives.


Tu n'as pas de copies des archives qui sont à AIX EN PROVINCE?


Je t'exprime ma parfaite reconnaissance relative à tes commentaires sur l'histoire contemporaine de TABLAT(sous le regime colonial+l'aprés independance). J'ai bien appris, le mieux serait une dicussion sur ces sujets dans une SAHRA à laquelle participeront tous les membres actifs du SITE. Parce qu'ils ont presque les mêmes pensées. A vous mes chers amis. Qu'est ce que vous en pensez.  

Commentaire n° 14 posté par: R.Abdelhamid le 02/05/2008 - 17:54:39
Bonjour Ammi Abderrezak,

Là je suis bouche bée, vraiment tu es le maestro de ce blog.

Je trouve tout le temps du plaisir à lire tes commentaires, vraiment tu m'apprend beaucoup de choses intéressantes.

Je connais un journaliste à El-Watan, si tu veux bien, tu prépare un bon article sur Tablat et ses origines. On va essayer de le publier dans ce journal.

Les amis, il faut que nous profitons des informations de Ammi Abderrezak, nous avons une mine d'or et nous ne savons pas. WELLAH RANI NETETHAK"AF AVEC LUI.

Porte toi bien et A+

Kamel

PS : Je constate que le blog roule bien, merci chers Tablatis, EL AMANA RAHI MAHFOUDHA.
Commentaire n° 15 posté par: Kamel le 02/05/2008 - 18:06:22

 


Je viens d'apprendre , à l'instant,que MBTablat a vaincu l'equipe de OULED YAICHE( tête de classement), au stade CHAKER de BLIDA par le score de 3 buts à 1, dans le cadre du championnat. BRAVO les jeunes TABLATIS. Notre vif souhait pour l'accession à un niveau superieur. 

Commentaire n° 16 posté par: R.Abdelhamid le 02/05/2008 - 18:16:54
Salam aleykoum, Mes chers Kamel et Abdelhamid,je ne sais vraiment si je mérite ces louanges car étant le doyen de ce site (je le suppose) il est de mon devoir de porter à la connaissance des plus jeunes ce que j'ai pu acquérir comme informations au fil des années. Je suis heureux de constater que les quelques éléments d'informations portés sur le site ont pu être profitables.Je tenterai à l'avenir et dans la mesure de mes possibilités de faire partager avec nos soeurs et frères internautes Tablatis et autres ce que je possède comme données concernant Tablat.
Commentaire n° 17 posté par: Ayman(site web) le 02/05/2008 - 18:20:56
Salam aleykoum, Au commentaire n°12 de notre frère "la ville",je me pencherai sur le cas de Mezghrenna.Il se pose la question sur l'éventualité d'une relation entre le Mezghenna de chez nous (sur les hauteurs de Seriet) et celui d'Alger. Ce que je pourrais personnellement dire,c'est que le "notre" avait ou a toujours la réputation d'être un saint patron "mine awliya essalihine".J'ai assisté il y a plusieurs années de celà (dans les années 1970) à une sorte de foire rurale (zerda) qui était célébrée à une date fixe chaque année en hommage à ce saint personnage. Cette cérémonie se déroulait sous le patronnage d'un érudit en matière de religion (Si El-Bachir présidait cette assemblée en ce jour).Des dizaines de familles originaires de Tablat qui résidaient dans les environs d'Alger (Douéra-Baba-Hassan-Kheraicia,etc...) venaient chaque année prendre part à ce rituel. En cette circonstance on égorgeait des boeufs et la viande était divisée et répartie sur des dizaines de mètres en des centaines de morceaux (des genres de paquets) lesquels devaient revenir à chacune des familles originaire de ces contrées.Cette action m'avait frappé par la forme de solidarité agissante existante à cette époque,car les parts étaient soigneusement réparties sans que quiconque ne soit lésé,c'est à dire même ceux qui n'avaient pu se déplacer avaient leur dû en viande (la baraka quoi !). Sur les lieux où se tenait ce cérémonial sacré pour les habitants de cette région et ceux qui avaient émigré,se trouvait un petit édifice consacré probablement aux offrandes et aux prières adressées à ce saint homme (qouba). Il parait,selon les dires de certains,que pendant la guerre de libération nationale la soldatesque française avait tenté à l'aide de ses canons de détruire cette qouba,mais sans succès.C'est ce que j'avais entendu dire à l'époque. Pour le ou les Mezghenna d'Alger,l'historien Ibn Khaldoun nous fait savoir que les Beni-Mezghenna qui appartiennent à une lignée berbère des Sanhadja et sont les fondateurs d'Alger.Ceux-ci occupaient la partie centrale du Maghreb depuis très longtemps. Quelle relation avait pu exister entre ces deux Mezghenna ? Je suis encore plus intrigué qu'avec le commentaire de "Roots",il apparait que les Senhadja soient apparus dans la région de Tablat.Je reprends un paragraphe de son intervention : "mais les habitants de tablat ont une origine qui remonte plus loin encore .... commencons par la tribu berbere des senhadjas qui se decomposent en 9 tribus". Existe-il un lien de parenté entre Meghenna de Seriet et Mezghenna d'Alger ? La question reste posée.
Commentaire n° 18 posté par: Ayman(site web) le 02/05/2008 - 22:56:05

salam alikoum MR SALHI


franchement j'ai jamais imaginé qu'a TABLAT il ya des gens ont un cerveau comme le votre .un grand plaisir pour moi de vous lire et de profité de votre savoir .


que dieu vous garde pour nous tous incha allah.

Commentaire n° 19 posté par: la ville le 02/05/2008 - 23:41:01

Salam;


 


Je ne me résigne pas sans quelques confusions à intervenir sur la fameuse photo des années cinquante publiée dans le blog et qui a suscité beaucoup de commentaire plus de 50 et surtout rehaussé par la contribution de l’illustre Aymen dans des commentaires riche en information. En effet, il ma fallu appeler un ami à Tablat pour situé Ami Merzak. Je sais que vous ne me connais pas mais j’ai lu dans un de tes commentaires que vous étudiiez autrefois avec mon père (Abd essalem Bouaichaoui) à Larbaa.  C’est avec impatience qu’on attend tes interventions. Merci

 




 



Youcef

 




 



A+

 


Commentaire n° 20 posté par: Youcef le 02/05/2008 - 23:48:39

 A KAMEL, et à tous les internautes du SITE.


Croyez moi que c'est devenu un reflexe mécanique. Au lieu de me brancher sur la télé pour les journaux televisés, je me branche sur le PC en quête d'une information sur le blog. Mon internet se limite à ce blog. KAMEL, tu as utilisé quel 3akkar? C'est reussi. Plus(+) le temps que nous consacrons au SITE.

Commentaire n° 21 posté par: R.Abdelhamid le 03/05/2008 - 00:35:28
Moi aussi ya Abdelhamid
Commentaire n° 22 posté par: Ferrai Hamid le 03/05/2008 - 00:38:46
Bonjour à tous,

Ammi Abdelhamid, il n'y a pas de 3akkar mais les bloggeurs qui interviennent rendent les discussions très passionantes. Dans les journaux télévisés, tu ne trouvera jamais des interventions comme celles de Ammi Abderezak. en plus la télé parle de tout et de rien, ici, on parle de gens que tu connais, d'endroits où t'as des souvenirs,..etc. Comme "il a dit lui" Djamel, ce blog peut être vu comme un café BENARAB virtuel. sauf qu'ici la particularité est que la café est très vaste, il peut contenir tous les Tablatis. Dommage qu'on ne peut pas servir du thé avec  Na3na3 sur le blog, on sait jamais peut être un jour.

Pour Hamid Ferrai, bienvenu sur le blog, je suis content que tu sois fidèle au blog.
Je connais deux Hamid ferrai à tablat, lequel tu est?

A+

Kamel
Commentaire n° 23 posté par: Kamel le 03/05/2008 - 09:16:57

 


Salam;


 


Cher Kamel tu nous a eu par ce blog, vous savez bien que je suis très occupé ces derniers temps lors de nos discussion en privé sur messenger mais à chaque fois que je m’assois devant mon PC c’est la lecture des commentaires. C’est vrai que les anciens génération ont dominé les discussions en raison des sujets proposés et qui correspond à  leur époque et surtout nourri par une nostalgie de jeunesse que nous n’avons pas vécu mais sa reste utile de l’entendre. En effet, suite à l’évolution du blog, l’agrandissement de la famille et l’émergence des blogueurs « spécialisés » tel Ami Merzak dans l’histoire contemporain de Tablat, je suggère une rubrique spécialisée dans ce domaine qu’on peut appelé « nostalgie» chapoté par Ami Merzak par exemple et une autre par Djamel Tidjani concernant l’aspect environnemental  ainsi de suite. Comme ça chacun trouvera son compte et peut être efficace dans le blog (une sorte d’une Société Par Action, SPA).


 


Youcef a+

 


Commentaire n° 24 posté par: Youcef le 03/05/2008 - 12:21:43
salam
Commentaire n° 25 posté par: la ville le 03/05/2008 - 12:45:16

slt les tablatis un grand bon jour a la ville


Mon chère frère tu est très sévère avec nous dans tes interventions tu dit a ami marzek :"franchement j'ai jamais imaginé qu'a TABLAT il y a des gens ont un cerveau comme le votre"  alors ta un doute qu'ils existe des intellectuelles de chez nous machi hak 3lik sans mettre en doute le niveau intellectuelle de 3ami marzek et les autres internautes.

 



bon courage a+ 

Commentaire n° 26 posté par: ninou le 03/05/2008 - 12:47:18

salam alikoum cers internaut(es)


je me présente samir moussaoui fils de babah


MR SALHI vous m'avez épatiez par votre qualité linguistiques remarquable et votre détaille historique précise sur la naissance de la ville"tablat" ,on compte beaucoup sur vous ;sourtout pour nous ramener des détailles entre1900et pendant et aprés guerre;mais l'histoire de tablat commence belle et bien avantcomme vous le souligniez dans vos commentaires et MR ROOT'S aussi.


existe-il des sources d'informations pour la période 1700jusqu'au 1900 avant et aprés la résistance(période d'el amir abdelkader,elmokrani......ect)


et l'invasion romaineet française aprés ,sur la transformationde nos dechours et nos daours?


existe-il une cohabitation entre les arabes et les berberes dans nos dechours à cette époque là?


sinon comment "fatma nsoumer" a choisi nos montagnes pour faire sa résistance;ou c'est un hasard,?elle a pu partir ailleurs !


quels sont les premiers citadins de tablat (quelque noms des familles)


 


nb: je m'excuse pour les fautes de français khediteha fa el seghor mes cher(es) ami(es)

Commentaire n° 27 posté par: la ville le 03/05/2008 - 13:02:30

Salam La ville, Samir,

Je suis content que tu a décidé de donner ta vrai identité. Cela poussera nos discussions à fond. J’adore ta spontanéité et ta façon de présenter les choses. Bravo.

Je pense que tu demande trop à Ammi Abderezak.
Cher Ayman, j'ai peur que les gens te demandent maintenant l'histoire de Tablat à l'époque des dinosaures. Il faut que tu donne la fourchette des années où tu possède des informations, sinon, nos exigences vont encore évolué.

Cher Ninou, ne t'inquiète pas, il y a des intelo chez nous et tu en fais partie. Je pense que Ammi Abderezak est un intello hors catégorie, sorte de doyen d'intello où intello d'émérite.

Portez vous bien chers amis

A+

Kamel

Commentaire n° 28 posté par: Kamel le 03/05/2008 - 13:18:12

Salut Youcef,

Je pense que je mérite un jugement et une condamnation sévère de votre part et de la part de vos employeurs.


 


Pour les sujets posés, je pense que nos vétérans sont plus motivés que nous les jeunes.


Allez les jeunes un peu de mouvement, il faut renverser la situation.


 


Kamel




Commentaire n° 29 posté par: Kamel le 03/05/2008 - 13:25:05

saha kamel et a tout  les talbatis


cher ninou je ne doute pas de la patte tablatienne et je sais aussi


que  tablat ne manque pas de la jeunesse et l'energie il suffit juste de la canalisée et la rendre utile pour leur ville


ce n'est pas de mes abittudes de sous-estimé les gens


barka ma tchaal fi niranes ya ninou (je plaisante)

Commentaire n° 30 posté par: la ville le 03/05/2008 - 13:40:00

hamid ferrai .c'est pas ton ami de classe mais hamid le frere de madjid

Commentaire n° 31 posté par: real madrid le 03/05/2008 - 14:36:13

bonjour tous le monde


C’est avec un grand plaisir que je lis les commentaires de mes frères et sœurs, je crois que j’ai bien choisi le sujet.


 kamel concentre toi sur ton doctorat je vois que tu intervient souvent et ont veux surtout pas te distraire on t'a promis de garder la amana alors tu doit tenir la tienne. bon courage bi tawfik inchallah

Commentaire n° 32 posté par: Tablatia le 03/05/2008 - 15:01:08

bonjour internautes du site,


La diversité des sujets resulte de l'ambiance qui anime le Site. Chers fréres, vous constatez bien le nombre croissant(bien que reduit) des adherents au Site.Puisque l'esprit  y regnant est familial, a t'on besoin de nous exprimer sous des pseudo? Ce site est un vrai carrefour de rencontres intertablatis(ies). Tout sujet et toute question est permise, pourvu que les echanges d'idées se fassent dans le respect  et ne sortent pas du cadre de la correction. A cet élan les sujets ne manqueront pas de surgir. Du néant  on est passé au trop peu, et du peu à beaucoups. Les sujets vont certainement deborder. Aux bons repondeurs. La spontanéité a emerveillé le Site. Traitons d'abord les sujets en cours. Vous m'avez fait oublier mes quotidiens d'information et les emissions de Télé,  vous m'avez epaté tel un appât. Non vous m'avez debauché de mon emploi. Mon rendement est devenu nul. Risque de licenciemment.

Commentaire n° 33 posté par: R.Abdelhamid le 03/05/2008 - 15:44:52

Essalem aleikoum.


Permettez-moi deux petites rectifications. En ce qui concerne le pseudo Roots, il se conjugue au féminin. Pour se qui est des informations postées je précise encore que je n’ai fait que du copier-coller ; à César revient ce qu'il lui est du.    

Commentaire n° 34 posté par: Roots le 03/05/2008 - 16:17:11

Pour Kamel qui se demandait lequel des deux Hamid Ferrai suis-je .Eben je lui répond que je suis sur l'album des photos du tournoi de football organisé en Mars 2008 ,la 14eme photo sur laquelle figure le comité technique du tournoi (je suis à coté de Djamel Ihadadene et je porte un survetement rouge).

Commentaire n° 35 posté par: Ferrai Hamid le 03/05/2008 - 16:32:39
Salam aleykoum, Mon cher Fils Youcef,en effet j'ai passé une partie de mes études à l'école primaire et au CEG de l'Arba avec ton papa Abdeslam. Ton père avait pour camarade de banc depuis la classe de CM2 Ghouali Tahar.Pour ma part il s'agissait de Bradai Tahar. Nous avions passé des moments difficiles lors de notre passage au CEG à l'Arba.Le pays était en guerre et Tablat était l'un des bastions de la révolution,ce qui faisait que les gens ne se déplaçaient pas comme bon leur semblait et les moyens de transport manquaient terriblement.Je ne sais pas si vous le savez ou non mais la circulation entre Tablat et l'Arba était réglementée.On devait faire partie du "convoi" pour se rendre à l'Arba et vice versa.Je m'explique : A 6 heures du matin (en été et à 7 heures en hiver) un "Half-Track" (blindé à chenilles) ouvrait la procession,les quelques véhicules qui existaient le suivait.Un blindé d'un autre type fermait la marche.Arrivé à l'Arba,chacun allait vaquer à ses affaires mais devait se retrouver à 14 heures à l'Arba pour le retour sinon il ne pourrait rentrer seul à Tablat.Comme vous devez sans doute le savoir,on sortait et on entrait à Tablat avec un "laisser-passer" signé par les autorités militaires françaises.Sans "laisser-passer" la personne était refoulée sans ménagement et présentée à un poste militaire pour vérification d'identité. Donc nous éprouvions toujours d'énormes difficultés pour rejoindre notre établissement scolaire ou notre village.Au C.E.G nous nous étions inscrits commes élèves internes.En 1961,Ton papa,Bradai Tahar,El-Kedim Dif,Ghouali Tahar,Adrai Charles,Mahieddine M'hamed et moi même étions en 5ème B. Sans me vanter,les petits arabes que nous étions pour les français et les montagnards pour les autres,dépassions de loin dans les études ces deux catégories d'élèves (français et citadins). Il faudrait également souligner que nos parents ne faisaient pas partie des familles riches ou aisées et nous subissions les contrecoups de cette situation.Certains d'entre nous,en dépit de notre jeune âge (13-14 ans),allaient effectuer des vendanges pour pouvoir s'acheter des fournitures scolaires et vestimentaires. Mais al hamdou lillah,la volonté de réussir et l'enseignement qui nous avait été dispensé nous a permi de recevoir une éducation et un minimum d'instruction qui a fait de nous ce que nous sommes aujourd'hui : des personnes humbles,modestes et je pense respectables.
Commentaire n° 36 posté par: Ayman le 03/05/2008 - 23:04:37
Bonjour Hamid,

Je te remercie pour la précision, mais je te dis que je te connais très bien comme je connais Madjid, Mohamed, Elouenass et Rachid.
Bienvenu parmi la famille du site et j'espère te voir tout le temps parmi nous. Essaye de faire sensibiliser les gens pour l'initiative des bacheliers.

A+

Kamel
Commentaire n° 37 posté par: Kamel le 04/05/2008 - 00:42:50

Merci Kamel pour la bienvenue . Je croyais que tu m'a pas reconnu,neanmoins tu connais toute ma famille.Je te donne une information que surement tu ne connais pas ,c'est que ma grand-mere (allah yerhamha) s'appellait Boukhalfa et était originaire de Ahl draa. Alors existe-t-il un lien entre nous,je ne sais pas.


Mais ya Kamel rak habaltna par ce blog.Il y'a un quart d'heure je viens de découvrir par hasard un autre site que tu as crée,son adresse est:  Kamel.Boukhalfa.free.fr  ( les photos sont super ),mais tu es chatar bezzaf ya Kamel. Je te souhaite une vie pleine de reussite.


 

Commentaire n° 38 posté par: Ferrai Hamid le 04/05/2008 - 01:19:54
salut l'equipe a propos d'histoire, je crois qu'il y'as des restes d'une ancienne citée romaine a DRAOUCHIA. je ne sais pas, si c'est exact ou pas.
Commentaire n° 39 posté par: EL GUEROUM le 06/05/2008 - 00:55:29
Bonsoir l'auteur du commentaire n°39,

Bienvenu dans le blog et j'espère que tu sera toujours parmi nous.

Désolé, je n'ai pas écrit ton pseudo, car je n'aime pas ce mot du tout. S'il te plait si c'est possible de la changer dans l'avenir, si ce n'est pas possible ce n'est pas grave.

Pour les ruines romaines, Mr Bachelot m'avait parlé de ça, il a touché avec sa main des colonnes torsadées de l'ère des romains alors archéologues à vous de creuser.

A+

Kamel
Commentaire n° 40 posté par: Kamel le 06/05/2008 - 01:03:55

salam alikoum


tu sais que la spontaneité est mon capital et que l'hypocrisé n'a pas sa place chez moi  la ou elle peut nichér,ni l'habitue de pratiquer la methode de l'autriche ,j'ai été élevé comme ça et j'en suis fier.je n'hésiterai pas d'inseré mes commentaires quand j'ai des choses à dire ou dans des sujets ou je sens que je peux étre utile ,malgré  le peu de maitrise que j'ai de la longue française.


c'est ça l'objectif de ce blog ,?n'est ce pas!


tu peux compte sur moi ,et je suis fidéle au poste.


vive tablat


vive les jeunes et les jeunes d'esprit


a bientot les ami(es)

Commentaire n° 41 posté par: la ville le 06/05/2008 - 15:41:10
c'est a toi kamel ce message
Commentaire n° 42 posté par: la ville le 06/05/2008 - 15:45:15
Salut La ville,

J'ai bien reçu ton post cher frère.

Tu représente cette jeunesse qui possède une bonne volonté et un esprit ouvert. Un esprit est comme un parachute, il ne sert que lorsqu'il est ouvert.

Porte toi bien cher Ami.

Kamel

PS : j'ai bien reçu ta lettre et je te remercie.

 
Commentaire n° 43 posté par: Kamel le 06/05/2008 - 16:35:47
Salut, tout le monde.

Je viens de lire deux commentaires ; celui de Merzak (n°36) et ce lui de la ville (n°41).
Merzak, chapeau pour ce rappel historique. Je me souviens faisant le trajet Tablat-l'Arba et vice versa soit dans l'autocar de Rezig soit dans l'ambulance de l'hopital où feu mon père travaillait comme chauffeur. Et c'est vrai qu'il y avait le "half track" à l'avant et le blindé à l'arrière. On mettait une éternité pour faire le voyage avec la peur au ventre.

La ville, je suis avec toi: chacun son style ET AU DIABLE LA GRAMMAIRE ET LA SYNTAXE ! A nous, les anciens, il ne nous est peut être pas permis de tergiverser avec la langue de Molière mais vous les jeunes, tout vous est autorisé.
L'essentiel, c'est qu'on comprenne ce que tu veux exprimer et que tu ne froisses pas la susceptibilité des gens. Continues comme celà.

A +
Commentaire n° 44 posté par: DJAMAL TIDJANI le 06/05/2008 - 16:58:53

slt tlm


toutes mes félicitations pour ce bloc et je remercie tlm pour avoir participé c'est vraiment une mine d'or ici vu l'absence presque total de notre histoire bonne continuation

 



je m'adresse a tous qui sont a proximé d'archives national  à AIX EN PROVINCE


je veux savoir tout ce qui concerne mon douar et plus précisément histoire de mon ancêtre mohamed ben saad meurt en 995 H le douar c'se oulad sidi ben saad qui se trouve a mihoub c’est un marabout (charif) et je suis a la recherche de toute information soit-elle  


 

 

je serais très reconnaissant  merci d’avance

 




Commentaire n° 45 posté par: oulad sidi ben saad(site web) le 12/05/2008 - 15:05:41
Ouled sidi ben saad, c'est la famille SAADI de Maghraoua dont les descendants sont les SAADI Ahmed et ses fréres et .......LES RCHIVES detenus par les Français contnuent à faire l'objet de tractations entre les deux pays.  Le resultat n'est pas pour demain
Commentaire n° 46 posté par: R.A le 12/05/2008 - 16:14:52

je suis un de Oulad saad ...je ne sais pas est-ce que tu est.. ou pas?


est ce que un de cette famille a des chose a nous raconter sur l'histoire de oulad saad et est-ce que je peux etre en contacte avec un membre de la famille? je cherche l'arbre genealogique j'en ai un mais je veux etre rassuré par d'autre biensur .


coté archive je pense que c'est disponible ....sauf si tu as fait des recherche ?


 


merci qd meme frere

Commentaire n° 47 posté par: oulad sidi ben saad(site web) le 13/05/2008 - 10:54:11
Commentaire n° 48 posté par: oulad sidi ben saad le 18/05/2008 - 11:33:14

la famille saadi de maghraoui vient de ali ben saad et pas ceux de oulad sidi ben saad


 


voilà

Commentaire n° 49 posté par: maghraoua le 25/05/2008 - 15:18:33

Salut, tout le monde.


En parcourant ce sujet, je me suis rendu compte qu'on n' a pas tellement évolué.


Il nous faut encore beaucoup de recherches et d'investigations pour creuser le sujet surtout que nous manquons tous d'archives fiables.


Au fait, et c'est une question à Ayman: quelles sont les premières familles ayant habité la ville de Tablat ? ( je reprends, là, une question posée par la Ville.


A+

Commentaire n° 50 posté par: djamal tidjani le 25/05/2008 - 15:43:45
C'est moi le premier habitant de Tablat.
Commentaire n° 51 posté par: Le blagueur le 25/05/2008 - 17:09:09

salut, le blagueur!


Tu dois être bien vieux, mon ami.


A +

Commentaire n° 52 posté par: djamal tidjani le 25/05/2008 - 17:15:46

Mon frere DJAMEL, je suis beaucoups plus bien vieux. Et je te confirme qu'avant la premiere construction à Tablat,  il n' y' avait aucune construction . J'apprecie bien ton temperament et ton esprit de jeunesse. Tu as bien animé le blog. Chapeau, DJAMEL. Vendredi, je serai parmi  vous BI IDHNI ALLAH

Commentaire n° 53 posté par: blagueur le 25/05/2008 - 19:41:11

salut tout le monde


salut le Blagueur


Hamid ; les extras terrestes existent -ils ? . oui  , OU ; non  ( c'est une question  recupéré  par Djamel   et posé par la Ville ) , la reponse  " C'EST MOI  LE PREMIER HABITANT  DE TABLAT "   - reste a decouvrir la personnalite de ce BLAGUEUR


  SAHRA  TOUILLA

Commentaire n° 54 posté par: EL HADJ le 25/05/2008 - 20:00:46

EL HADJ, tu veux decouvrir le blagueur? C'est tres tres simple.

Commentaire n° 55 posté par: R.A le 25/05/2008 - 20:09:48

Salam alikoum,


Je souhaite une très bien rentrée pour Kamel, bienvenu chez toi.


pour le Blagueur je pense qu'il est R.A non ? c'est lui qui change souvent son pseudo.


A+

Commentaire n° 56 posté par: Super le 26/05/2008 - 09:31:05

le blagueur tu doit faire très attention super est  dangereux; (je plaisante mon frère super)

Commentaire n° 57 posté par: ninou le 26/05/2008 - 10:32:26
Salam aleykoum, Mon cher Djamel,je pourrais te donner les noms des familles qui résidaient au centre-ville de Tablat à partir des années 1954-1955 car je ne peux remonter plus loin vu mon âge. A cette époque,Tablat était un petit village et je dois dire que les familles n'étaient pas très nombreuses comme il est le cas à l'heure actuelle. Je commencerai par le haut du village,côté Ouest.La route nationale n° 8 servira de ligne de démarcation entre la rue principale traversant le village. Je dois préciser qu'aucune famille dite "arabe" ne résidait au dessus du secteur de l'ancienne poste. L'actuelle rue où se trouve le café de Ahmed Bouhamidi ne comportait au fond,vers le secteur Ouest,que deux familles résidantes : Les Ghouali et les Aouali (Cheikh Hassib père de Boudjema Hassib). En face des Ghouali,se trouvait la famille Dahmani.Plus bas,la famille Bradai. En descendant vers la mairie,la Famille Belaloui (Si Yahia) puis les Tidjani (Si Tahar). Face à eux,côté sud,les Benzaoucha (secretaire à la mairie) et les Valès (conducteur de travaux à la commune). Plus bas,les Oudia (Ali Força),les Boukhalfa (Ahçène Boukhalfa),Madame Hamid (doctoresse),les Issad,les El-Kedim,les Fellah,les Salhi (Belkacem),les Rahim,les Rabai (Menouer). Face aux Rabai et Rabai côté Sud,les Garde-Forrestiers derniers habitants jusqu'à Ouled-Sassi. En remontant les Rabai,les Sellali et les Salhi (Mohamed). En traversant la petite forêt d'Eucalyptus qui séparait les demeures des Sellali,l'habitation des Tidjani (Moussa et le papa de Djamel) et Cherifi. En descendant vers la rue située en bas des Dahmani et faisant face à la mairie : Les familles Bouamama (Père de Si Youssef),Chaouch Kaddour,et Mossab. Ensuite venait la mairie,l'église et le square. A l'extrémité de la rue face au square,le café de "Fiyala".Ensuite le commerce de légumes de Bouchareb,puis l'impasse où était situé le bureau de l'avocat Si Djelloul.Au fond,les Houdane. Après,venait les Yanès,les Yakhlef,les Adrai,le garde-champêtre Si Naili,les Salhi (Ali),les Oudia (Caid Mohamed) et les Mahmoudi (Si Abderrahmane). Les lieux où résident actuellement les Touam,Benaziza,Zerrouki étaient occupés par des familles françaises.La famille Lakehal avec la famille d'un greffier dont j'ai oubllié le nom étaient les seules à habiter de ce côté de la rue. En face d'eux,la moitié de la rue était occupée par les frères Ait-Said et la famille Meddour (dans un premier temps car ensuite ils louèrent chez Mossab avec Rabah Kerrouche). Plus bas,la famille Khiat (Amar),Sid (Ali Chetah),El-Kedim (Ali),Touati (Si Mostefa), Sellali (M'hamed le chahid),Khiat (Laid le chahid - Puis son habitation devint le mess des officiers français à partir de 1957 date de son assassinat),Khiat (Père de Said et Abderrahmane),Seghilani (Ali le Chahid),Hachemi (Père de Abdelkader qui est chahid),Mokhtari (Tchourou) et Tahraoui (Le taleb Si M'hamed). Face à eux seules les familles Rezig (Mohamed) et Baba-Ali (Greffier) existaient. Maintenant abordons le côté Est. Les Aouali (Boudjema),les Moussaoui (Amar Moustache) puis une ou deux années plus tard les Ihaddadene. Plus bas,les Assam,Un membre de la famille Mahieddine (travaillait à la SAP),les Guers,les Derriche. Face à l'école de filles,la famille Merzoug. Puis les Khaldoun (Si Ahmed),les Boumaza (Père de Abderrahmane - qui est Chahid),Lakhdari,Cherbali,Salhi (Abderrahmane),Hama,Alliliche (Seghier),Khaldoun (Si Abdelkrim) et Mahieddine (Si Tahar ben Allal). Voilà les familles qui résidaient dans le village de Tablat (sauf bien sûr oubli de ma part je m'en excuse d'avance). P.S- Les Mahieddine résidaient dans leurs propriétés en dehors de la ville. Si des soeurs ou des frères voudraient d'autres précisions,je suis prêt à leur en fournir.
Commentaire n° 58 posté par: Ayman(site web) le 26/05/2008 - 19:31:23
MERZAK, je suis perdu à cette ancienne TABLAT. Et notre ancien quartier en face de l'ex sempac, TIDJANI tahar et  ALILET (ellah yarhamhoum),  de vieilles batisses dont la toiture en zinc ondulé, qu'est ce qu'il etait?  une caserne non? Tu sais où? l'actuel terrain d'implantation des logements LSP.
Commentaire n° 59 posté par: R.A le 26/05/2008 - 19:57:33
Salam aleykoum, Mon cher Abdelhamid,voici la description des lieux tels qu'ils se trouvaient à cette époque. Le quartier dont tu parles (celui de Tidjani Tahar) comprenait : L'habitation des Tidjani,celle des Belaloui et les Bradai.Le reste était constitué de jardins.En face se trouvait une rue et il n'y avait que des plantations d'Eucalyptus jusqu'à Béni-Djoghlal.Personne,je dis bien PERSONNE n'habitait de l'autre côté de la rue. Là où se trouvait la Sempac était constitués de jardins des Benzaoucha et des Valès.C'étaient les 2 seules familles qui occupaient le quartier.La famille Allilat que tu as évoqué n'était pas encore arrivée à Tablat. Les constructions provisoires que tu as cité avaient été réalisées par l'armée française et servaient de cantonnement aux soldats.Les arbres d'Eucalyptus ont été abattus et à leur place ont été érigées des baraquements. Plus bas,(où résident actuellement les Cherbali,Lazizi,Zeghouani,Abdelkader El Moulay,Boumaza,Zeghar,Casoral,etc...) les constructions ont démarré en 1956-1957,c'est à dire lorsque la révolution a démarré pleinement dans notre région avec les combats et la repression.
Commentaire n° 60 posté par: Ayman(site web) le 26/05/2008 - 20:25:09
BARAKA ALLAHOU FIK YA MERZAK. J'ai beaucoups appris. Des choses que   je ne connaissais pas auparavent.
Commentaire n° 61 posté par: R.A le 26/05/2008 - 23:03:37
Commentaire n° 62 posté par: Colorado le 03/07/2008 - 15:08:59

bonjour merzak


vous avez citer les habitants de tablat des années 40 et 50.


il y'avait aussi un certain SI MAKHLOUF, qui habitait le meme quarier que vous


bonne continuation

Commentaire n° 63 posté par: benyoucef le 03/07/2008 - 17:30:59
Salam aleykoum, Mon cher ami Benyoucef,je te présente toutes mes excuses pour cette omission involontaire de ma part.Ce retour de plusieurs dizaines d'années en arrière (avec mon cerveau qui commence à donner des signes d'usure) a été à l'origine de cette erreur.Comment oublier aâmi Makhlouf LAOUICHI (Allah yarhamou) qui m'avait donné une correction exemplaire à la suite d'une raclée que nous avions infligée à ton frère Ahmed (nous étions âgés d'une dizaine d'années environ).Mon cousin Kamr-Eddine (le fils du facteur) qui habitait près de chez vous et moi,avions tendue une embuscade à Ahmed (histoire de nous défouler un peu) qui était allé faire des courses en ville.On s'était caché derrière la végétation épineuse (chouk ennessara) qui occupait tout le virage (des Ait-Said à Khiat) et à son retour,dès qu'il se trouva à proximité de nous,nous lui avions sauté dessus pour lui flanquer une rosée (tehamina fih).Il rentra en pleurant à la maison et le plus naturellement du monde,nous avions continuer à jouer au niveau du carrefour,sans nous soucier des suites de cet acte.Brusquement et je ne sais comment,aâmi Makhlouf (Allah yarhamou) surgit sans que je parvienne à comprendre comment il se trouvait près de moi,m'attrapa par la main puis me fit payer avec une sacrée tannée notre agressivité contre ahmed. P.S - Benyoucef,j'avais précisé dans mon commentaire que je risquais d'oublier quelques anciens résidents de la ville,j'ai commis une demi-faute et je suis prêt à me racheter en te payant un café chez Lakhdar ben Arab quand je viendrais à Tablat.
Commentaire n° 64 posté par: Ayman(site web) le 03/07/2008 - 18:08:19
Cher ami Merzak je sais trés bien que c'est oubli. je voulais juste te le rappeler, et comme j'etais certain que tu avais une anecdote a raconter........ je me regale en lisant tes commentaires.Et rien que pour ça, et pour le respect que j'ai pour toi........C'est a moi de payer le café. a la prochaine
Commentaire n° 65 posté par: benyoucef le 03/07/2008 - 23:59:38
Commentaire n° 66 posté par: NewYork le 05/07/2008 - 21:43:03

salut tout dabord t'es pas le seul TABLATI qui soit sur terre car moi aussi je porte ce pseudo depuis bien longtemps malgre que je suis d'EL GUEL EL KEBIR.


les origines des tablatis est de BENI MEZEHGENA  originaire d'ALGER .


en 1830 ,ils se sont faient attaquer par l'armée française ,ils ont prient le chemin des montagnes et si TABLAT qui etait à leurs secours.


la preuve et là mon ami .


1_ SIS ABDERRAHMANE est de TAALBA  juste sur les hauteurs d'EL AZZIZIA  " betam".


2_SIDI M'HAMED " wali belcourt" est de GACH'TOULA  car il porte le nom de GACH'TOULI.


domage que certains historien ne disent jamais vrais et ils les prends pour d'autre regions je ne sais pourquoi , de toute façon nous les connaissons et nous avons cette fiertie qu'ils sont de chez nous .


bonne chance et à bientot TABLATI.

Commentaire n° 67 posté par: boualem(site web) le 05/07/2008 - 21:55:36
Salam aleykoum, je ne sais pas à qui tu t'adresses en disant "qu'il n'est pas le seul Tablati sur terre".Personne ne peut dénier à une autre la qualité de Tablati.Et je suis heureux que tu sois fier de ce pseudo qui nous est cher et qui est porté par un nombre important de nos concitoyens vivant à l'extérieur de Tablat et de sa région. Pour revenir aux origines des Tablatis,nous ne savons pas grand chose.Quelques éléments fragmentaires sur une soi-disant appartenance à telle ou telle ethnie venue de "Saquia-el-Hamra" ou d'un autre lieu connu pour la noblesse de ses habitants,nous parvenaient de temps à autre au fil de discussions avec les personnes âgées de l'époque.Aucune preuve évidente (écrit ou autre) ne confirmait ces allégations.L'histoire nous dit que face aux visées colonialistes et aux menaces de conquête des espagnols,le Roi d'Alger fit appel aux turcs qui écartèrent plus tard ce Roi pour instituer la Régence d'Alger appelée à cette époque "La petite Istambul" et "El-Djazair".Notre pays s'était mis sous la protection de la puissante "Porte Sublime" (Turquie).Concentrée au niveau d'Algérie et de quelques contrées la présence turque ne s'étendait pas à l'ensemble du territoire national.De puissants seigneurs (des émirs) régnaient au niveau de plusieurs régions (comme l'Emir Abdelkader à Mascara).Les turcs présents en Algérie pendant trois siècles ne furent pas des colonialistes avec un apport massif de populations étrangères et ne se sont pas assimilés à la population locale.Ils ne favorisèrent pas la diffusion de leur langue qui était ignorée par les algériens.De ce fait,la majorité de la population n'avait pas eu accès à l'instruction.La France fit le reste.Avec la colonisation sauvage de l'ensemble du pays par étapes,elle prit possession des meilleures terres situées dans les plaines et refoula vers les montagnes les propriétaires terriens et habitants de ces zônes.Elle n'avait pas permis aux "indigènes" qu'étaient nos aieux et nos parents d'avoir droit à l'instruction,de manière à pouvoir mieux les asservir et les rendre dépendants d'elle.Seule une infime minorité d'enfants de fonctionnaires-assimilés pouvait fréquenter l'école.Ce n'est que suite aux revendications exprimées par les premiers hommes politiques algériens à partir des années 1920,que quelques algériens purent accéder à l'école primaiere et prétendre à la poursuite d'études secondaires et universitaires.De ce fait,voulu et encouragé par l'administration coloniale,la quasi-majorité du peuple était analphabete.Il n'existait pas d'élite qui pouvait reproduire très fidèlement par écrit les origines des familles des différentes régions du pays.Comme il est dit : "Les paroles s'en vont mais les écrits restent".A l'heure d'internet,il est légitime pour nous tous d'en savoir un peu plus sur nos origines,mais malheureusement les méfaits de la colonisation nous ont privé d'un pan entier de notre histoire.Je profite de cette occasion pour dire que la puissance qui nous exploitait faisait tout pour faire la différence entre les algériens de souche et les colons (à l'exception d'une caste privilégiée "d'indigènes").A titre d'exemple,au niveau des registres d'état-civil se trouvant auprès de la mairie,les enregistrements des naissance des Européens figuraient sur un registre à part.Et pour terminer,la seule chose que je pourrais dire,c'est celle d'exprimer le sentiment profond de fierté que je ressens d'être Algérien et Tablati comme vous l'êtes tous et toutes.
Commentaire n° 68 posté par: Ayman(site web) le 06/07/2008 - 00:17:16
Commentaire n° 69 posté par: Minnesota le 06/07/2008 - 13:57:43
Commentaire n° 70 posté par: Delaware le 07/07/2008 - 17:38:11

bonjour à tous


j'ai vu mentionner plusieurs noms de famille, et je m'étonne que le nom Lounici n'y figure pas, j'ai toujours entendu que des Lounici étaient établis à Tablat,


bien à vous

Commentaire n° 71 posté par: Mohamed le 12/07/2008 - 10:43:08

rebonjour,


pour être précis, il s'agit de Lounici Menouer et de son épouse Nfissa, ils habitaient pas loin de la gendarmerie, je ne connais pas trop bien la ville, il s'agit de mes grands parents maternels, c'est vrai que mon garand père a habité par la suite à Alger où il était cheminot, mais je sais au moins qu'il était de Tabalt, d'ailleurs il y est mort dans les années 80


bonne journée

Commentaire n° 72 posté par: Mohamed le 12/07/2008 - 10:49:47

slt mohamed


tu peut prendre contacte avec kamel le responsable du blog il peut vous informez plus sur ta famille. son e-mail kamelboukhalfa@yahoo.fr

Commentaire n° 73 posté par: ninou le 12/07/2008 - 15:49:07

merci pour le mail ninou,


j'y manquerai pas, cela me ferait énormément plaisir d'avoir des nouvelles de wlad mezghenna,


bien à toi

Commentaire n° 74 posté par: mohamed le 12/07/2008 - 21:41:40

Salam aleykoum,


Je me sens interpellé par votre étonnement sur l'absence de la famille LOUNICI parmi celles citées par mes soins dans l'un de mes posts.Je vous demanderai de m'excuser pour cette omission involontaire.Il est vrai que la famille LOUNICI est l'une des anciennes familles qui résidaient à Tablat.Par oubli et par inattention,j'avais omis de mentionner cette famille originaire de Mezghenna et connue dans la région.Je ne me rappelle pas de votre grand-père (Allah yarhamou) mais je me souviens d'une famille LOUNICI qui résidait près des LAKEHAL et dont le père exerçait comme greffier (si ma mémoire est bonne).Cette famille compte parmi ses membres l'ancien officier de l'A.L.N,le capitaine Ali LOUNICI.

Commentaire n° 75 posté par: Ayman(site web) le 13/07/2008 - 00:19:55

La maison des Lounici est occupée actuellement par el hadj Touati (allah yerhmou), sa soeur étant veuve de chahid Lounici. Son fils Mohamed, prof en calligraphie au centre de formation de Tablat n'habite plus Tablat depuis peu. Un  de ses oncles est l'oncle maternel des Gheffar . Celui ci a quitté Tablat après l'indépendance.


Quant à la cité Tidjani (actuellement Secteur Mhafaf) ,non cité par Ayman , date des années 50.  N'est ce pas Djamel?  Appelé Tidjani parceque c'est le terrain du grand père acquis  auprèsde Chalabi (parcelle de terre portant un nom aussi berbère: Tahjamt). Au fait Tablat ,n'appartenait-elle pas à  la famille Chalabi qui d'ailleurs n'y est pas originaire. Apartir de l'oued El had ,c'est Mahieddine.


Informations données sous toutes résèrves.

Commentaire n° 76 posté par: l\\\'ombre le 13/07/2008 - 01:32:43

Le capitaine Ali LOUNICI a été directeur général de la SNIC.Tous les travailleurs qui ont travaillé avec lui ne parle de lui que du Bien (Les années d'or de la SNIC). Ayant eu un litige avec son ministre Belaid Abdeslam,pour avoir limogé 4 directeurs jugés incompétents le même jour.Il a été remercié par le président Haouari.


Informations sous toutes résèrves.

Commentaire n° 77 posté par: l\\\\\\\\\\\\\\\'ombre le 13/07/2008 - 01:38:27

Monsieur LOUNICI ALI (ellah yarhamou), ancien moudjahid de la Wilaya 4 avait été, effectivement, Directeur General de la SNIC. Il est mort l'année passé à l'hopital Central de l'Arméé à Ain Naadja et enterré au cimetiere d'El Alia, en presence d'un grand nombre de Moudjahiddines de la WILAYA 4 historique , des membres de la WILAYA 5 et de quelques membres des gouvernements qui se sont succédés depuis l'independance. L'oraison funebre avait été prononcée par Monsieur BENHENNI Belkacem, Secretaire National de l'ONM et ancien officier de l'ALN (WILAYA 4). ALI LOUNICI est natif de Mezghenna. Lors de son enterrement je n'ai rencontré parmi les gens de Tablat que ZEGHOUANI Tahar.

Commentaire n° 78 posté par: R.Abdelhamid le 13/07/2008 - 09:59:14
Salam , Tablat,ma ville,distante (à vol d'oiseau) d'une cinquantaine de kilomètres d'Alger a été,en tout temps,très proche de la capitale.Sa population était bien sûr composée d'autochtones originaires des douars environnants,mais également de notables qui ne se différenciaient en rien des algérois.moi je voulais vous informé que vous avez oublier de parlé de la tribu des BNI MAALOUM.merci
Commentaire n° 79 posté par: Maaloum le 06/08/2008 - 18:31:23

Bonsoir,

Marci pour ton commentaire.

Justement c'est nous qui t'attendons que tu nous parle des BENI MAALOUM.

A ta plume

Kamel

réponse de: Kamel BOUKHALFA (site web) le 06/08/2008 - 21:01:09

Bonsoir tout le monde,


C'est par hazaed que je suis tombe sur ce forum en essayant de chercher sur le net mes origines et j'ai trouve la discussion assez interessante>


Je suis un Algerien qui cherche son origine identitaire, comme plusieurs autres d'ailleurs, et je voudrai en savoir davantage sur  mes ancetres, mes racines, mon histoire et celle de mes parents. 


Je suis de la famille Bouzekri de Beni Slimane (pour l'anectode, je n'ai y jamais mis les pieds), mon pere est venu a Alger dans les annees 40, mes oncles sont restes a Beni Slimane, il parrait que la famille avait beaucoup de biens, bref! Je me demandais si parmi vous il y aurait quelqu'un qui a plus de details sur les origines de cette famille


Veuillez m'excuser pour l'absence de l'accent dans certains mots, j'utilise un clavier 'sans accents'


Mes remerciments les plus chaleureux


Samir 


 

Commentaire n° 80 posté par: Samir Bouzekri le 09/08/2008 - 21:58:59

Bonjour chers cocitoyens,


Je ne sais pas est ce qu'il y a eu du nouveau sur le sujet.


Merci pour la contribution de tout le monde


 


Sincerly Yours


Samir

Commentaire n° 81 posté par: Samir Bouzekri le 17/08/2008 - 10:14:58

Bonjour, Samir

Du nouveau par rapport à l'opération Ramadhan 1429? L'opération suit son cours normal, c'est à dire que je fais toujours la manche pour ramasser le maximum de fonds pour récompenser les jeunes étudiants de nos écoles coraniques et si le solde sera suffisant, alléger la souffrance de gens pauvres ou handicapés.

Ne t'en fais pas, tes chers "cocitoyens" sont toujours en éveil.

A +

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

réponse de: djamal tidjani (site web) le 17/08/2008 - 16:48:23

J'ai bien reçu ton message n°35, il m'a touché profondèment , sachant qu'on devient trés sensible à notre âge. Par ton style narratif, il me semble que tu es bel et bien MERZAK  SALHI ; sinon donne -moi un peu plus de précisions.


Bravo et Bonne Fête de l'Aid Seghir.Ton Ami T.Bradai. 


Je remercie vivement notre Ami Boukhalfa pour l'énorme travail de liaison entre les individus de bonne foi.                                                                                                            

Commentaire n° 82 posté par: bradai tahar le 30/09/2008 - 18:14:04

salam alikoum saha siamkoum et saha aidkoum djami3ane.


Il me semble que quelques noms ont été omis et cela n'est nullement un reproche à tous ceux qui font l'effort de retracer les origines des tablatiens, bien au contraire ils ont droit à tous nos encouragements.


Si j'ai bonne memoire et les plus futés vont tout de suite essayer donner un âge à cette modeste intervention, les familles qui habitaient Tablat vers les années 1954- 1955 n'étaient pas nombreuses et la plupart sont parties. Pour ma part je prend le point de repere de l'ancienne poste dont le logement était occupé par Vacquet. Sur le même trottoir en allant vers le bas Vacquet avait un voisin français dont j'ai oublié le nom dont le logement a été occupé à l'independance par Bouhamidi. Plus bas encoure sur le même trottoir il y avait les deux familles Ghouali, ensuite vient la famille Rezig Mohamed propriétaires des cars qui hebergéait chez lui trois familles: Zergui Rabah (Rabah El Mazari- Saadi Ali (Ali Tonton) et Saoudi Mohamed(Mohamed Belhadi). plus bas encore ses voisins étaient Hadj Elarbi qui a été tué par l'ALN et le Harki Hamdoud ou Bradai je ne rappelle plus (rien à voir avec Bradai Taharet) et  la famille Aouali (Boudjemaa Hacib). Ensuite c'est le vide qui debouche sur la cité des Harkas actuellement occupé par les batiments.


En face de la poste tout a fait en haut il y avait : Alliche Seghier dit Chaib qui vendait de l'essence et du pétrole pour les ménages ensuite il y avait Mossab Messaoud dont l'entrée se trouvait de l'autre côté de la rue (côté église) et qui hebergéles famille Houdane Boukria et Mossab Ayache. Plus bas il yavait la famille Dahmani Messaoud du vivant de son pére dont je ne rappelle plus son prénom. on traverse le route il y a Bellaloui qui logeait la famille Deramchi (Amar Behamad) Rézig Mustapha le frére de Rezig Mohamed et la Famille Bradai ensuite le jardin de Bellaloui et les casernes de l'armée française.


De l'autre côté de la route nationale en face de la poste il y avait la justice et je ne connais pas les noms des personnes qui habitaient dans l'enceinte de la justice, mitoyen plus haut il y a vait Petit Jean en face de la justice l'école bien sur et plus loin la demeure de Lolo qui a été occupé par Touati à l'indépendance et à coté la caserne de la gendarmerie. En face de Lolo et de la gendarmerie jusqu'au bout il y avait une caserne de soldats où étaient detenus les prisonniers.


Ce n'est qu'une modeste contribution tout en laissant le soin à d'autres pour completer cette liste.


Enfin, Je rajouterai simplement que la famille Roumane résidait au niveau de l'actuelle Apc a été omis d'être citée ainsi que la famille Taihi qui habitait en face de Toumi juste aprés Ali Força et en face il y avait les Oudia qui étaient des collaboset qui sont partis en france à l'indépendance à ne pas confondre avec la famille de Ali Força bien sur.


Enfin je dirai pour conclure allah yerham toutes les personnes que j'ai évoquées et qui ne sont plus de ce monde.


Juste pour rire le café Benarab n'éxistait pas à l'époque sur la route principale d'un coté il y avit l'école et en face un seul magasin atelier du cordonnier mitoyen de l'épicerie de Messaoud Mossab. Celui de Sellali était du coté de Assam  en face des Khaldoun.


Merci.

Commentaire n° 83 posté par: lakhdar le 01/10/2008 - 04:54:03

Cher Lakhdar, soit le  bienvenu dans le blog. Tes souvenirs sont encore bons mais avec quelques "confusions" . Je suis né avec la moitié du siècle passé et il me semble que tu est un peu plus âgé que moi. Reprenons ensemble le même itinéraire:

Pour la poste, effectivement, il y avait Vaquet dont le voisin était  Aït Ameur (actuellement Bouhamidi) puis une habitation d'un français qui s'appelait GALLAND (actuellemnt la famille ARACHI -Bachagha), les Gouali (il y sont encore,avec de nouvelles constructions). La maison de Rezig Mohamed (propriétaire des cars) maintenant propriété de Robai Dahmane (boulanger)..Les famille Zergui Rabah, Saadi Ali et Saoudi Mohamed n'habitent plus au même endroit. De même pour Hamdoud, les Bradai et Aouali. Actuellement, il y a Taïbi Bachir (épicier).

Les fils de Alliliche Seghier ( Chaïb) occupent toujours la même boutique avec la même activité (en plus moderne) , un peu plus bas, il y avait les ateliers de menuiserie des frères Sellali (actuellement magasin de vente de pièces détachées pour voitures), ensuite la propriété de Mossab Messaoud (garage et café maure) avec plus bas "l'atelier de menuiserie" de Belkacemi et enfin la fameuse épicerie de Mossab Messaoud (actuellement librairie tenue par son fils Mohamed). Les familles Houdane et Mossab Ayache ont quitté ces lieux.

Pour la justice, il y avait la famille du cadi BOUCHERIT  Tahar et plusieurs juges qui se sont succédés à Tablat. La maison  de LOLO est actuellement un terrain vague .

A mon tour de laisser à d'autres le soin de continuer...........................je pense à Ayman, bien sûr.

réponse de: Djamal Tidjani (site web) le 01/10/2008 - 21:18:46

Bonjour Djamel. Effectivement je suis un peu + agé que toi mais bon là n'est pas l'essentiel. Il me semble qu'il n'y a aucune confusion entre ce que tu viens d'écrire et mon commentaire n°33. En effet moi j'ai donné un photo des années 1954-1955 et c'est précisé dans le texte, par contre toi c'est une photo des plus recente c'est à dire 2008 en citant ceux qui occupent actuellement les lieux à la place de ceux qui ont quitté la ville (colons) ou ceux qui ont vendu leur bien (Rezig Mohamed). Il y a d'autres familles que je n'ai pas cité à l'image des Merzoug qui travaillait comme chauffeur à la SAP de Tablat et Touileb qui habitaient derriere la mosquée, en face d'eux l'école des filles plus haut la prison et la famille Ihaddadene. derriere la prison il y avait Santo qui elevait des cochons. Des souvenirs trés lointains, difficiles à fixer sans risque d'erreur ou d'ommission.


Merci Djamel

Commentaire n° 84 posté par: lakhdar le 02/10/2008 - 04:53:45
Tu as parfaitement raison sauf, peut être pour la période que tu as citée: 1954 -1955. Les familles dont tu parles étaient encore dans leur douar respectif en cette période là. Ce n'est qu'après, aux environs des années 1957-58, que les déplacements des populations avaient commencé. Je n'ai pas voulu citer les autres familles car il faudrait beaucoup de temps et on risque, effectivement, d'en oublier.
En tout cas, on éprouve beaucoup de nostalgie, nous les anciens habitants de Tablat ,en évoquant le passé. La ville, jadis (un vieux mot, lui aussi ! ) n'était occupée que par quelques familles.............et on était une seule famille, en fait.
A +
réponse de: djamal tidjani (site web) le 02/10/2008 - 22:45:28

Salut les tablatis


pour le mot de beni jaad :


elmaana ntaaha en arabe


بني جعد معناها الأصلي هو


نقوم بتقسيم الكلمة إلى ثلاثة أقسام


الحرف الأول ج ومعناه جمعية


الحرف الثاني ع ومعانه علماء


والحرف الثالث د ومعناه الدين


 ومن هنا نفهم ان كلمة جعد هي جمعية علماء الدين وكانت هذه الجمعية قد ظهرت منذ القدم بزاوية كانت معروفة بمنطقة قرومةوتخرج منها علماء كبار  وسميت قرومة بهذا الإسم انتسابا لعالمهاالكبير المدعو أجر الرومية وهو عالم في اللغة والدين وكتبه يدرس بها في أكبر الجامعات العربية الإسلامية والعالمية  وكانت لهذه الزاوية علاقة كبيرة بينها وبين أبناء منطقة تابلاط ومعلة والأخضرية وكانت عبارة عن منطقة واحدة وإن لم يخني الضن أن هذه الجمعية ظهرت قبل جمعية علماء المسلين الجزائرية وهذا حسب المؤرخ فراد   وهو أستاذ في التاريخ.


 

Commentaire n° 85 posté par: مج le 23/10/2008 - 23:06:42
SALUT JE SUIS UN TABLATI D'ORIGINE QUI HABITE ALGER ET JE SUIS TROP FIER DE MA REGION SAUF EN CHERCHANT DANS TOUS LES MANUELS J'AI PAS TROUVER GARND CHOSE SAUF QU'ON Y EST D'ORIGINE BERBERE SAHANDJAS  ET J'ESPERE QUE PEUT S'ENTRE AIDER POUR ECRIRE ET CONNAITRE NOTRE HISTOIRE COMME TABLAT EST UNE TERRE DE BEAUCOUP DE MARTYRS ET D'HONNETES GENS ESSAYANT DE LES FAIRES MONTRER POUR NOS ENFANTS ET MERCI.
Commentaire n° 86 posté par: BOUZERGUI le 25/10/2008 - 22:21:09
Bonjour, cher ami. N'es tu pas de notre vieille dechra qui s'appelle " TIDJAÏ" ? Et tus sais qu'il y a des Senhadji dans le douar.
réponse de: djamal tidjani (site web) le 26/10/2008 - 09:26:43
Commentaire n° 87 posté par: BOUZERGUI le 25/10/2008 - 22:30:18

Bravo pour le site qui permet des echanges cordiaux et surtout de qualite.


Tablat est le fait de grands hommes malgre le peu de richesse materielle qu'elle a procuré et qu'elle procure toujours (le destin de plusieurs localites montagneuses). Elle a engendre de grands Hommes qui se sont battus pour toute l'algerie et beaucoup sont morts au champ d'honneur pour notre independance.


Je me rappellerais toujours mes vacances d'ete a tablat, chez ma tante veuve de chahid et mere de chahid..., vivant dans les anciens casernements (taudis) de l'armee coloniale que lui ont affecté Les anciens moudjahidine Shab El Bayane suite a la devastation de sa demeure de montagne qui servait de refuges aux vrais moudjahidines (une sorte d'auberge ou l'on trouvait gite, couvert et surete).


Ceux qui sont morts et ceux qui ont combattus de bonne foi pour l'independance de l'Algerie, se sont sacrifies pour l'Algerie. Ils n'accepteraient aucune recompense materielle. Mais, delaisser les veuves et les meres de chahids n'est pas tres musulman a mon sens.


En revenant a ma tante, jamais je n'oublierais le gout particulier des repas, certes pas tres "elabores" qu'elle me servait. Paix a son Ame elle nous quitte il y a peu de temps.


Merci pour cet espace d'echange


 

Commentaire n° 88 posté par: Bendris le 01/11/2008 - 05:08:20
je suis un tablati qui ne vit plus à tablat mais qui se rend souvent à cette ex charmante ville qui ne l'est plus maintenant.  dans le temps cette petite ville animée le jour trouve chaque soir son calme,ou seuls les citadins y restent quand les montagnards rejoinnent leur domiciles dans les douars. Je me souvient des longues veuillées passées en compagnés des amis jusqu'au matin.
Commentaire n° 89 posté par: blablablabla le 05/11/2008 - 22:24:52
Il est vrai que notre  charmante ville de toujours a grandi et qu'il y a un peu plus d'habitants mais elle est encore accueillante même si ces montagnards rejoignent leur domicile en ville et non plus dans la montagne.
Je ne connais pas ton âge mais de notre temps et de celui de nos parents, Tablat était un véritable petit paradis. Beaucoup de fonctionnaires  voulaient être mutés dans notre ville.
Alors, un peu d'indulgence cher blablabla ( tu aimes papoter à ce que je vois!).
réponse de: djamal tidjani (site web) le 06/11/2008 - 09:21:14
salut à vous chers TABLATIS . Je trouve ce site tres  interressant et je souhaite une continuation à l'ensemble de ses intervenants.Tres touche par le fait que les fils de TABLAT cherchent à connaitre les origines de leurs ville.Pour ma part,à chaque fois ou je me trouve devant mon PC,je lance la recherche sur google du mot TABLAT(par nostalgie). Une fois je decouvre que ce nom est porté egalement par une ville dans les montagnes SUISSE,ainsi que MOUCHENE pour un lieu dit sur ceux des alpes(ALLEMAGNE). La majorité des tablatis connait bien le feu KOUBON Youcef qui a vecu presque toute sa vie à Tablat,il devait avoir bien laisser des ecrits sur cette ville et ses habitants.Je lance un appel à ceux qui l'on connut de prés d'intervenir pour nous eclairer encore mieux.Je remercie tous ceux qui intervient sur ce site et grand bonjour pour Djamel Tidjani et Salhi Abderrezak.   SALUT A TOUS.                                   
Commentaire n° 90 posté par: VRAI TABLATI le 12/11/2008 - 03:07:46
On aimerait bien répondre à ton salut mais à qui devrait on s'adresser? Alors, un frand salut de notre part; Merzak et moi, et de la part de tous les tablatis.
réponse de: djamal tidjani (site web) le 12/11/2008 - 09:28:53
salam oualekhoum salam.j'ai eu un reel plaisir de vous lire,tous sans exeptions.je suis aicha abdoudi(abdedou)
mon arriere grand pere est mezghrenna ainsi que khaldoun ma grand mere et ma mere cherifi,je suis une tablatis qui vit a paris et grace a internet,je vis un plaisir intense avec vous mes chers tablatis,ma famille vivent toujours a tablat.merci a vous tous de nous conter les histoires de nos ancetres.merci aicha
Commentaire n° 91 posté par: ABDOUDI(site web) le 20/12/2008 - 11:05:34

    Kiikoo Tlm  Chui tombé ds ce Forum par hazard et le Sujet de Bouzekri Samir m'interesse g envie d lui contacter il a posté sn commentaire en Aout je pense po kil va revisité ce forum Mtn ché ske jdoit faire.. Maiis bn on sé jamais il lut sa il a k me contacter sur mn Msn


 Merciii


  Bnne Soirée A Tous..

Commentaire n° 92 posté par: Wiissem le 02/03/2009 - 17:13:40

salam alikoum je voudrais savoir qui sont les mezrena de tablat ?


-es qu'il ya un lien entre ceux d'alger?


- JE TORUVE QUE LES TABLATIS SONT DES HADRI PAR LEUR MANGER LEUR GATEAUX ...amis tous les racistes se moquent d'eux pourqoui?


 


 


 

Commentaire n° 93 posté par: tablatia le 16/04/2009 - 14:07:44
commune mixte Tablat Mezghena D'épartement d'ALGER en 1960.les beni mezgenas d'Alger ont fui les incursions européennes et se sont installés au Tell.il parai que meme les maures s'y sont intallés aussi à Tablat.Mais de par la consonnance des noms ,ils sont presque en totalité kabyle.
Donc à savoir.
Pour les djaadas ,ils sont de beni djaad ,guerrouma ,Palestro (Lakhdaria°.
Commentaire n° 94 posté par: tablati ancien le 16/04/2009 - 15:32:21
les tablatis étaient connus pour fournir Alger en poulets de fermes et oeufs.
Beni Slimane et ses environs faisait partie de la Daira de Tablat et se disent meme maintenant tablatis juste pou se faire connaitre ,Tablat étant plus connu.les tablatis sont blancs et beaux (rires)et sympathisent facilement avec les gens de Ain defla.mais sont allergiques aux gubalas (sud de Tablat).
Commentaire n° 95 posté par: tablati nouveau le 16/04/2009 - 15:37:45
Les G'bala et Djaâda même "famille" ?
Commentaire n° 96 posté par: La Passante le 16/04/2009 - 19:41:29
En vient de me dire non...c'est pas la méme famille .
Commentaire n° 97 posté par: la génoise le 16/04/2009 - 21:25:07

bien sur ce n'est la meme famille


el gbalas c'est le sud de la daira  de tablat  et el djaada c'est l'EST de la DAIRA DE TABLAT c'est à dire guerrouma et lakhdaria

Commentaire n° 98 posté par: rachid le 16/04/2009 - 21:31:33
Commentaire n° 99 posté par: dprhxbq le 24/04/2009 - 22:20:57

bonjour,


js krimo un jeune tablati merci de nous donne ces information sur notre ville TABLAT qui reste toujour dans notre coeur car c ma ville natale. vive tablat  bon courage a vous

Commentaire n° 100 posté par: krimo le 26/04/2009 - 12:35:55
Le sud de la daïra de Tablat, c'est-à-dire ?
Commentaire n° 101 posté par: La Passante le 26/04/2009 - 14:51:29

bonjour,


 


 


je faits des recherches sur mon grand-père...Le Caïd OUDIA de Tablat...quelqiu'un aurait des infos..me parler de lui...

Commentaire n° 102 posté par: oudia le 17/05/2009 - 11:39:07
a la passante le gubeala c'est a partir de benislimane en partant vers le sud de la wilaya de médea 
Commentaire n° 103 posté par: ninou le 18/05/2009 - 09:21:13
vous voulez dire le caid mohammed oudia pere de boualem , fateh ,kamel , abderahmane
Commentaire n° 104 posté par: lecteur le 18/05/2009 - 11:20:18

salam à tous


Ravie, je suis contente, heureuse de lire ces lignes, mes origines, enfin qlq'un s'interesse à ça, j'aime parlé de mon "bled" j'aime dire que Tablat fut la compagne d'Alger, je suis berbére ( c'est aussi le sentiment des membres de ma famille)....bref merci à tous


 


Voilà, j'ai qlq chose à dire à props de la famille Lounici ( ma famille), d'aprés des recherches, on a trouvé qu'on est originaire de l'Arabie Saoudite, donc à l'époque des croisades une famille de "3oulamaa addinne" s'est déplacée, c'est pour cela qu'on trouve en Tunisie et au Maroc la famille Lounici. Autre chose, les origines de la famille Lounici se disent de Béjaia (Lounci, Lounsi ....)


 


 


J'ai entendu dire que Barrous à était nomé sur KHIR EDDINE Barbe Rousse!! est-ce que c'est vrai???


 


derniére chose, est-ce que vous avez des informations sur la famille Djaghdelli (djeghdalli..différentes façons d'écrire ce nom)???


 


 


merci


à bientôt


Asma Khadidja

Commentaire n° 105 posté par: Asma Khadidja le 19/05/2009 - 23:52:37

Bonjour .


La famille Djaghdelli est originaire de Béni Djaad. On retrouve des membres de cette famille à Lakhdaria .Quand aux différentes écritures du nom,ce sont des fautes faites par les agents communaux lors des transcriptions sur les registres. On retrouve ce probleme sur tous les noms.

Commentaire n° 106 posté par: Tablati le 20/05/2009 - 08:46:48
a asma khadija notre président d'APC est un des djeghdali ( il s'appel fateh) bon recherche asma a+ 
Commentaire n° 107 posté par: ninou le 20/05/2009 - 09:48:36

salam


merci pour les infos,


 


et pour le P-APC de Tablat c'est mon oncle


 


merci


à bientôt


en attendant de nouvelles informations sur nos origines


salam à tous ( SVP excusez mes fautes d'orthographes et ceux de frappes)

Commentaire n° 108 posté par: Asma Khadidja le 20/05/2009 - 21:43:06

Bjr tout le monde. Je suis d'Alger, mon grand père originaire de Tablat. Aujourd'hui, son hameau est appelé ferkate Touansa, mais de son vrai nom ferkate Touansia. Juste pour une informer nos amis Tablatis et je tiens sur cette information qui m'est parvenue d'un acte etabli par ses soins en 1924 dans lequel est mentionné FERKATE  TOUANSIA douar Tablat  Imarate  Tablat  jadis departement d'Alger.


Bonne journée à tous  

Commentaire n° 109 posté par: Bab el oued le 03/06/2009 - 11:52:14
bon soir out le monde en general et en particulier pour les gens d'origine tablat par hasard j'ai découvrée cet forum il est vraiment très interissent ctte decouverte elle est veue acuase mon amie a chaque il régole de mes origine il me disse que je suis gabaïlia c'est àdir tout le gens de tablat sont des gebla je veux vraiment si voua avez des information sur ctte ville informe moi merci à bientôt
Commentaire n° 110 posté par: zineb le 08/06/2009 - 17:38:58

Salam aleykoum,


Beaucoup de personnes se trompent sur la véritable signification du mot "guebla" et "guebala".


En réalité,les anciens designaient par ce terme les gens originaires du Sud qui avaient leur propre coutumes et un langage legerement différent de celui des habitants du reste du pays.


Leur eloignement du pôle géographique "civilisé" avait fait d'eux des citoyens de seconde catégorie aux yeux de certains esprits retrogrades en raison de leurs ancestrales façons de vivre héritées de leurs aieux et subissaient une certaine forme de mépris émanante de ceux et celles qui prétendaient être "évolué(es)".


Cette pratique encouragée fortement par le colonialisme visait à créer la discorde et la division entre les composants d'un seul peuple,le peuple Algérien.


Cette disparité regionale prenait effet,geographiquement parlant,à partir de 15 kms environ du sud de Tablat.


Cela ne veut aucunement dire que les originaires du Sud traités de "guebala" sont de moindre de valeur que ceux du Nord.Bien au contraire,bien que leurs ressources ne soient pas très importantes (hormis certaines riches familles) leur sens de l'hospitalité est légendaire et ils demeuerent à ce jour jaloux de leurs propres valeurs qui n'ont rien à envier à celles de leurs detracteurs.


Tablat a constitué en ces temps qui datent d'une époque revolue,un carrefour entre les habitants du Nord,de l'Est,de l'Ouest et du Sud du territoire national sans pour autant faire partie des gens du Sud,sa population étant constituée de quelques familles citadines et d'autochtones vivant dans les environs immediats et designés sous l'appelation de "dechras".


J'estime que de nos jours faire référence à ce terme qui se veut blessant reviendrait à encourager ceux et celles qui n'aspirent qu'à créer une dissension entre les enfants d'une seule nation car les "guebli" au même titre que les "hadhri" sont devenus instruits,cultivés,fortuné et occupent de hauts postes de responsabilités au niveau de l'Etat et le développement de leurs villes et villages et parfois bien supérieur à celui de certaines contrées du Nord.


Zineb,ton amie doit être une descendante de l'Agha d'Alger,du temps de l'empire Ottoman,elle doit voir à chaque coin de rue un "guebli" qu'elle ne doit pas tenir en odeur de sainteté et la seule chose à lui dire sera "Allah Yehdik" ce qui l'aidera sans doute à oter de son mental ce genre de reflexion.


"Ô vous qui avez cru ! Qu'un groupe ne se raille pas d'un autre groupe : ceux-ci sont peut-être meilleurs qu'eux.Et que des femmes ne se raillent pas d'autres femmes : celles-ci sont peut-être meilleures qu'elles.Ne vous dénigrez pas et ne vous lancez pas mutuellement des sobriquets (injurieux).Quel vilain mot que "perversion" lorsqu'on a déjà la foi.Et quiconque ne se repent pas... Ceux-là sont les injustes".(Sourate "Al-Hujjurat" - verset 11).

Commentaire n° 111 posté par: Ayman le 09/06/2009 - 02:23:24
Ainsi parlait...............................Ayman, le sage.
réponse de: djamal tidjani (site web) le 09/06/2009 - 10:01:42

 


Salam aleykoum,


Tout d'abord je remercie mon frère et ami Djamal pour ses bonnes paroles à mon egard dans son commentaire ci-dessus.


Ensuite,je voudrais m'adresser à "Bab-El-Oued" pour lui faire part de mon étonnement devant ce qu'il vient de porter à notre connaissance, notamment certaines indications qu'il affirme mentionnées sur un acte établi en 1924 par les soins de son grand-père.


Il s'agit du terme "Imarate Tablat" qui selon ses dires était jadis département d'Alger et celui de "ferkate touansia".


Le trouble qui a surgi dans mon esprit suite à cette lecture est la conséquence d'une contradiction avec un document en ma possession,un extrait de naissance de feu mon père (rahimahou Allah) délivré en 1929.


Celui-ci établi sur papier timbré et écrit à la main,tels les actes administratifs délivrés par les cadis à l'époque,comporte en haut et à gauche au tampon sec un visage de la "Marianne Française" et en dessous : Arrondissement d'Alger - Commune Mixte de Tablat.


Pour ce qui est de "ferkate",l'administration coloniale française préférait utiliser le mot "fraction" qui designait une petite entité d'habitants vivant dans un lieu bien précis au sein de la commune.


Je ne mets pas en doute ses assertions,mais il serait souhaitable qu'il produise ce document si important pour contribuer à mettre en exergue l'histoire de notre chère Tablat et permettre ainsi aux jeunes générations d'en connaitre un peu plus sur le passé de leur région.


De mon côté,incha Allah,dans les prochains jours il sera fait publication de cet extrait de naissance qui prouvera que Tablat ne date pas d'hier et qu'elle a été autrefois un centre urbain important,mais malheureusement oubliée et marginalisée par sa tutelle qui a fait d'elle une région sous-développée et insignifiante.


P.S - On appelle communément ce lieu situé au Nord-Ouest à quelques encablures du centre-ville "Touansa" et non "Touansia".Cette contrée était il y a quelques temps,un lieu paradisiaque où les vergers en nombre important donnait des fruits à la saveur incomparable.Ses habitants alimentaient la ville avec ces fruits très prisés et ce n'est pas Djamal qui va me dementir,n'est-ce pas ?


 

Commentaire n° 112 posté par: Ayman le 09/06/2009 - 15:21:13
Pas du tout, cher ami ! ! ! J'ai mangé des figues l'année passée, figues que j'avais cueillies personnellement !
Tablat a été créée en 1876 et est devenue  "commune mixte" en 1879 !
 Mon grand père avait construit son "haouch", à Tablat, vers les années 1880 et avait fait venir avec lui son cousin El Hadj Tahar (le père de Tidjani Abdelkader)! ! ! Qui dit mieux ? ce ne sont pas ceux qui sont venus en 1962 et qui nous renient notre qualité de Tablatis parce qu'on n'y habite plus en permanence. Mais au risque de déplaire à certain (sans s), je serai, in challah, chaque week end dans ma ville  natale !
Ay man, à toi la parole. Ce blog est "notre" espace à partager avec tous les tablatis et amis de notre ville ! ! ! les autres" ouste". Tu m'as compris, n'est ce pas ! (comme De Gaulle)
réponse de: djamal tidjani (site web) le 09/06/2009 - 15:50:03

Touensa était aussi connue pour autre chose.Nest-ce pas Ayman.


têtes blondes et yeux clairs!!


L'occupation française pénetra au sud à partir de 1850.elle établit un premier fort à Tablat (actuelle Daira) et un deuxieme à Boghar (connu surtout par nos jeunes du service national) en 1853.d'après un artiste français qui a accompagné l'expédition française,le désert ou Talat commence à partir de Boghar,le Tell voulant dire "ettali" ie le dernier. 


pour Djamel le secteur est donc né en 1880,cité Tidjani.

Commentaire n° 113 posté par: historiste le 09/06/2009 - 19:41:18
Salut, "l'historiste". Non le secteur est né quand mes parents ( surtout mon père, allah yarhmou) a vendu pour une bouchée de pain ( les gens ont payé en 1971 !!) des lopins de terre pendant la Révolution. Mais renseigne toi sur le haouch du grand père chez tes parents.
Bien à toi.
réponse de: djamal tidjani (site web) le 09/06/2009 - 20:29:29
Bonjour.je vous salue.essalam aâleykoum.vôtre site est merveilleux je l'ai découvert par hasard.je suis originaire de la région.et je voudrais avoir des informations concernant la famille SAHRAOUI  à tablat et béni-slimane. ( betam , douar el guelb ).je vous souhaite bon courage et bonne continuation.je vous remercie.
Commentaire n° 114 posté par: sebti le 21/06/2009 - 21:11:49
d apres mes connaissance les djaada une confederation d origine berbere( les sanhadjas) venue de maroc juste apres les agressions des marinides .
Commentaire n° 115 posté par: tabti le 25/06/2009 - 18:12:31

Hier le LUNDI 17/08/2009 j’ai vu un reportage lors des infos du 20h


Un historien natif de Lakhdaria ex Palistro à raconter que les habitants d’Alger « les algérois »de Beni mezghana  à l’époque de la colonisation espagnole ont fuient Alger pour s’installaient dans la région de Mezghana et la région de Gurouma  prés de Tablat ils se sont côtoyer et marier avec eux  les gens de cette région et ils sont resté laba


Je souhaite que Mr Touti Mustapha de faire une copie à kamel  pour qu’il puisse la publier sue le blog Tablat ma ville

Commentaire n° 116 posté par: ninou le 18/08/2009 - 12:10:56
Ajouter un commentaire

Partager cet article

Repost 0

commentaires

zozo 15/10/2014 13:24

bonjour ;
je me présente je suis une LOUNAOUCI (ce nom n'est pas mentionné dans votre conversation) ; les lounaouci et lounici sont des cousins, notre grand père est le sains benoubarak ( la ghouba) à Mezghana ; notre terre est situé juste au dessus de la ghoba et à la hafdia.
maintenantla majorité des lounaouci habitent à DOUERA lounici habitent à baraki et el harrach
j'ai une cousine qui a 75ans , qui a plusieurs version sur
c'est

boukria 18/01/2015 15:29

Bonjour cousin, enfin je pense car effectivement ma famille vient de Tablat de beni souka précisément et mes ancêtres se nommaient ben aissa...
Au plaisir d'échanger avec toi

doudou 07/01/2015 16:52

Bonjour,

moi aussi j'ai des origines des environs de Tablat, de Beni Souka exactement mon arrière grand-père Amar ben Aissa né à Tabla à migrer à la fin du 19ème siècle à Douéra, aujourd'hui on porte le nom de famille BOUGUERA et je sais que notre famille à Tablat porte le nom de BOUKRIA.

je suis intéressé de toutes info sur mes origines

lounici 21/11/2014 22:47

يا أختي زوزو لوناوسي أعلمكمي أنت لستي مزغناوية على بو و الجد اذا كان أحد أجدادك التاليين فانت منهم واذا لم يكن منهم فانت لست ابنت عمي و هم: سي يحي شريف – بن يحي – بن نوبارك – موسى – لوناس محمد– احمد بن محمد بن لوناس – مسعود بن لوناس – حطاب – منور – علي احمد ، من هو جدك من هذه الاسماء ؟ و حسب المعلومات فانت من أبناء مفتاح و لسنا من أبناء العم و لكن من أجداد من الجهة الاحرى اي من ناحية الام و ليس من الاب ، فنحن من الاب و الام و هذه تقاليد المزغناوين السابقين
اذن يا لوناوسي انت لست ابنت عمي ـ فاذا أردت ان تعرف اكثر فبحث جيدا أه قد نسيت الحافظية ليست لكم فهي لي أجدادي من أمي كلها ، انتم كنت كرينها من عند جدي عمر لونيسي يصحاب الدويرة و مزغنة هي أغلبها لأجدادي و لا تملكون اية وثيقة على ذلك و شكرا

abdourouge 03/07/2014 00:24

السلام عليكم
في البداية أوضح لكم ، حسب ما قرأت التعليقات و التوضيحات على هذا الموقع سوى ذكر بعض العائلات الذين هم معروفون منذ سنة 1950 و لكنكم لا تعرفون العائلات الأصلية لمدينة تابلاط و ضوحيه و هذا ما يفسر عدم ذكر بعض العائلات و القصص التاريخية سواء كانت دينية أو كفاحية ، خاصة الشهداء ، ما يدل على أنكم لا تعرفون شهداء مدينة تابلاط و لهم قصص بوطولية سواء قبل اندىع الثورة أو بعده ، لان هذه العائلات منها من نفتهم فرنسا الى مدن آخر و منهم من غادرها سواء لسبب سياسي او من اجل لقمت العيش ، فأطلب منك التحري على هذه العائلات و الشهداء ، للعلم ليس فقط علي لونيسي رحه الله ، من جاهد في هذه العائلة منهم الشهيد لونيسي لوناس ، لونيسي محمد ، كذلك من عائلة مازوز ، عائلة مكي ، المجاهد الكبير لونيسي عبدالقادر ، المقيم حاليا بعين الدفلى ,,,,الخ ، لا تجد هذه المعلومات على مستوى بلدية تابلاط او حتى في الولاية ، فاذا اردت ان تعرف جيدا على مدينة تابلاط و صضواحيها فعليك الا التقرب الى مركز الارشيف الوطني و البحث في الارشيف الذي أعيد في وقت الرئيس الرحل الشادلي و كذلك الذي اعيد مؤخرا من فرنسا و الاول من تركيا ، للعلم هل تعرف قصص الوالي الصالح بن نوبارك و بعض عالته التي نفتهم فرنسا ,,,,,الخ و قصته مع دشرة مزغنة من ناحية الماء ، ولأخطرك ايها الاخ العزيز أن موقعكم يذكر فقط العائلات التي مازالت تسكن بها و لا تعرفون أي شيء عن العائلات التي رحلت منه و لا تعرفون السبب ,,, الخ ، أعتذر لك عن هذا التدحل و شكرا لك و المزيد من البحث و المعلومات

Kamel 03/07/2014 01:17

Bonjour,

Merci pour votre intervention. Comme vous l'avez bien dit, les intervenants n'ont mentionné que les événements et les familles qu'ils connaissent. Comme vous avez d'autres sources d'informations, nous sommes tous dans l'attente de vos contributions.

Saha Remdanekoum

Kamel

abdourouge 03/07/2014 00:22

السلام عليكم
في البداية أوضح لكم ، حسب ما قرأت التعليقات و التوضيحات على هذا الموقع سوى ذكر بعض العائلات الذين هم معروفون منذ سنة 1950 و لكنكم لا تعرفون العائلات الأصلية لمدينة تابلاط و ضوحيه و هذا ما يفسر عدم ذكر بعض العائلات و القصص التاريخية سواء كانت دينية أو كفاحية ، خاصة الشهداء ، ما يدل على أنكم لا تعرفون شهداء مدينة تابلاط و لهم قصص بوطولية سواء قبل اندىع الثورة أو بعده ، لان هذه العائلات منها من نفتهم فرنسا الى مدن آخر و منهم من غادرها سواء لسبب سياسي او من اجل لقمت العيش ، فأطلب منك التحري على هذه العائلات و الشهداء ، للعلم ليس فقط علي لونيسي رحه الله ، من جاهد في هذه العائلة منهم الشهيد لونيسي لوناس ، لونيسي محمد ، كذلك من عائلة مازوز ، عائلة مكي ، المجاهد الكبير لونيسي عبدالقادر ، المقيم حاليا بعين الدفلى ,,,,الخ ، لا تجد هذه المعلومات على مستوى بلدية تابلاط او حتى في الولاية ، فاذا اردت ان تعرف جيدا على مدينة تابلاط و صضواحيها فعليك الا التقرب الى مركز الارشيف الوطني و البحث في الارشيف الذي أعيد في وقت الرئيس الرحل الشادلي و كذلك الذي اعيد مؤخرا من فرنسا و الاول من تركيا ، للعلم هل تعرف قصص الوالي الصالح بن نوبارك و بعض عالته التي نفتهم فرنسا ,,,,,الخ و قصته مع دشرة مزغنة من ناحية الماء ، ولأخطرك ايها الاخ العزيز أن موقعكم يذكر فقط العائلات التي مازالت تسكن بها و لا تعرفون أي شيء عن العائلات التي رحلت منه و لا تعرفون السبب ,,, الخ ، أعتذر لك عن هذا التدحل و شكرا لك و المزيد من البحث و المعلومات

Abdedou 05/02/2014 23:43

Essalem 3aleykom , les tablatis et tout le reste du monde sans éxcéption,sujet tres intérréssant et encourageant,voilà, moi El'hadi Abdedou,mon grand père Ali est né à Tablat en 1905,fils de Amar et de Lounici Yamina ,ce dernier été doté d'un savoir faire et d'une instruction coranique bien avancés par rapport à son époque et nous a toujours appris que nous sommes des descendants directe de Beni Mezghrena (Tablat) ,venus de L'andalousie ces derniers héritèrent d'une culture et instructions particulière ,ce qui explique notre Gouba Mezghena est vénérait à ce jour par la pratique de la Zerda annuellement.Cette pratique est le symbole de reconnaissance des gents de la région envers les Beni Mezghrena par leur apports en instruction (Coran ) et en science (traitements et savoir faire en matière de santé) ils avaient ce pouvoir que les gents de l'époque appellaient la Hikma.A noter que notre nom n'a pas été cité du fait que notre grand pére a vecu à Alger depuis les années 1915 et tous les noms tels que Abdoudi,Abdoud tiennent du nom nom Abdedou.

Abdedou 05/02/2014 23:37

Essalem 3aleykom , les tablatis et tout le reste du monde sans éxcéption,sujet tres intérréssant et encourageant,voilà, moi El'hadi Abdedou,mon grand père Ali est né à Tablat en 1905,fils de Amar et de Lounici Yamina ,ce dernier été doté d'un savoir faire et d'une instruction coranique bien avancés par rapport à son époque et nous a toujours appris que nous sommes des descendants directe de Beni Mezghrena (Tablat) ,venus de L'andalousie ces derniers héritèrent d'une culture et instructions particulière ,ce qui explique notre Gouba Mezghena est vénérait à ce jour par la pratique de la Zerda annuellement.Cette pratique est le symbole de reconnaissance des gents de la région envers les Beni Mezghrena par leur apports en instruction (Coran ) et en science (traitements et savoir faire en matière de santé) ils avaient ce pouvoir que les gents de l'époque appellaient la Hikma.

Bahia Abdedou 21/06/2016 14:06

Bonjour cousin.
peut etre que tu ne te rappel pas de moi car ca fait des annees qu on ne s est pas vu.Je suis la soeur de mimo ;Noureddine (Allah yarahmou) salima ,houria et la suite de Kolea.Bien que j etait jeune quant mon pere qui est ton grand pere est decede mais j ai toujours voulu savoir plus sur cet ville Tablat que mon pere en parlait tellement at avec beaucoup de nostalgie.Je vie en ce moment en engletere et la ghorba te pousse a chercher plus sur tes origines surtout ayant deux enfants qui demandent continuellement d ou ils viennent . c etait comme part hasard que je suis rentrer dans cet incroyable blog et que je trouve tres interessant.Ca ma fait un grand plaisir de voir le nom Abdedou apparaitre bien qu il ya une certaine Aicha de paris qui dit qu elle est une cousine mais notre famille est tellement eparpiller que je ne connais que ceux qui vennaient chez nous a Kolea.
je voulais rajouter une petite information sur la famille lounici. Mon pere Ali A bdedou (Allah yarahmou) nous a dit que sa mere lounici Yamina etait une tres belle femme et la fille du Kadhi .Ce que j ai compris c est que son pere (mon arriere grand pere)etait un juge ou bien dans le dommmaine de loi et aussi qu ils etait de grand houfad du coran .Je me rappelle mon pere nous raconter l histoire de deux frere venant de l andalousie et qu ils sont entrer en algerie ou encore le maghreb a travers la sakia al hamra et cetait des murabitine arabes.Les deux freres se sont separes une fois en algerie car ils fuiyaient les espagnoles qui les poursuivaient.notre arriere grand pere s est installer a mazghana qui est la capital d alger et ils a ebluis les habitants de ses connaissances religieuse et medicales aussi il a sauver beaucoups d habitants d alger en prevoyants l attack des espagnoles qui s est vraiment realiser alors ils l ont pris pour un saint ce qui explique la gouba de mezghena .Dapres ce que j ai compris s est que le nom mezghena n etait pas le nom de l endroit a Alger mais plutot le nom des habitants qui a ete pris avec eux quand ils ont quiter alger.En s installant a tablat appelee jadis mezghena les arabes de landalousie et les berberes originaires de la zones se sont marier car ma mere etant pure Kabyle a trouver que elle et mon pere sont loitains cousins.
Je n ai jamais ete a tablat mais j ai toujours eu un penchant tres fort pour cette ville historique .Inchallah un de ces jour jirai avec mes enfants et mon mari.
Lounici est une famille tres tres noble .Aussi je pense que la famille Abdedou l ai aussi car je me rappele quand mon frere al marhoum Noureddine y allait a Tablat pour recuperer les extraits de naissances de mon pere et grand pere allah yarhamhoum,a la mairie il y avait des gents qui en reconnaissant le non de mon frere ils lui embrassaint la main et ils le traitaient comme quelqu un de noble et cela pas tres loin dans les annees 90.Dans ce blog j ai trouver des choses tres interressantes sur l origine des gents de tablats mais personnes n a mentioner le non de la famille abdedou a tablat.
chere cousin excuse mes fautes d autograghes car etant en Engletere depuis 25 ans j ai perdu un peu mon francais hence je l utilise rarement.
le grand bonjour a toi et a toute la famille .saha ramdhankoum et je voulais aussi te dire que je n oublie jamais ton pere qui est mon frere Amar dans mes prieres Allah yarahmou c etait au dessoux de son epaule couverte du bernouse de mon pere que je suis sortit en mariee de chez moi (Kolea)c est une grande fiertee pour moi et le bon vieu temp me manque beaucoup.Allah yarham elli mattou et que dieu protege tout ceux qui sont toujours avec nous.
gros bisoux.
Ta tante Bahia.

Présentation

  • : Tablat, ma ville, le blog de tous les Tablatis
  • Tablat, ma ville, le blog de tous les Tablatis
  • : Tablat, ma ville : est un espace d'échange et de dialogue entre tous les tablatis.
  • Contact

Recherche

Liens