Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2014 2 11 /03 /mars /2014 12:10

Veuillez trouver, ci-dessous, un article paru, ce jour, sur le quotidien national EL WATAN.

" Bio, le secret de leur longévité

Un événement original s’est produit récemment à Tablat Il s’agit d’une cérémonie festive et conviviale, une première du genre, dédiée à deux centenaires de la région.

Cette louable initiative est l’œuvre d’un groupe de jeunes avec la collaboration des membres de l’APC de Tablat.

La salle abritant l’événement, pavoisée aux couleurs nationales pour la circonstance, s’est avérée trop exiguë pour contenir tout ce beau monde qui tenait à ssister à cet heureux événement. Daouadji Ahmed, dit Makhiche, âgé de 107 ans, et Bettache Ahmed, âgé de 100 ans, étaient donc les stars de cette journée. Ils sont les témoins d’une époque lointaine de la région. Le moment le plus attendu pour l’assistance a été quand ces deux centenaires ont raconté leur vie et donné

le secret de leur longévité.Ammi Makhiche, toujours alerte, est encore lucide et garde ses facultés mentales. Son régime alimentaire est constitué de produits à base de céréales, de légumes du terroir et de saison, d’huile d’olive en grande quantité et de viande de caprin quelquefois. Il pratique sans cesse la marche à pied et son «agilité» est liée à ses activités professionnelles (fellah et maquignon). Ces dernières années, il a joué du t’bal (le tambourin de la région), ce métier lui a permis en période estivale de sillonner tout le nord du Maghreb, fréquemment à pied, avec des détours en Tunisie et au Maroc. Entre les années 1920 et 1950, il

raconte qu’il effectuait ses déplacements à pied entre Tablat et la Mitidja par manque de moyens de transport à l’époque. La majorité des hommes et des femmes présents avaient les yeux pleins de larmes lorsque ce centenaire a évoqué, d’une voix quelque peu saccadée, le parcours pour le moins atypique de sa vie, surtout le fait d’avoir élevé et éduqué dignement deux orphelins (fils de chahid) malgré sa situation sociale très difficile pendant la période de l’occupation française. L’autre centenaire, Ammi Betache, était entouré et accompagné affectueusement par plusieurs de ses fils, petits-fils et arrière-petits- fils. En tout, 111 descendants. Des burnous de grande qualité ont été offerts aux deux centenaires. A.Teta

Partager cet article

Repost 0
Administrateur du Blog
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Tablat, ma ville, le blog de tous les Tablatis
  • Tablat, ma ville, le blog de tous les Tablatis
  • : Tablat, ma ville : est un espace d'échange et de dialogue entre tous les tablatis.
  • Contact

Recherche

Liens